Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?

Covidiots

mardi 7 septembre 2021

Initialement paru en juin dernier sur le site Lundimatin sous le titre “Louis Fouché, gourou d’une pépinière d’extrême droite”, ce texte présente les trois principaux animateurs de Reinfocovid et leurs liens avec différentes composantes de l’extrême droite. Nous le replions d’une part à la demande des auteures qui, sous la signature collective Angata, souhaitaient faire une mise au point par rapport à la première version publiée (cf. mise au point en début d’article) et d’autre part car nous estimions utile, dans le contexte, de le publier à nouveau, agrémenté de quelques petites précisions de notre côté, ainsi que des liens vers des articles déjà publiés sur notre site.

Mise au point des auteur·es : Voici l’article paru le 7 juin dernier dans sa totalité, avec les derniers mots que Lundimatin a coupé sans nous avertir et sans nous fournir depuis d’explications malgrés nos demandes répétées.
L’article ne se terminait donc pas par un appel confus à “tracer des lignes” mais par celui bien plus clair de “tracer une ligne nette entre nous et tous les groupes qui se montrent complaisant avec le racisme et le fascisme”, ainsi que par une invitation à rejoindre les mobilisations antifascistes du 12 juin.
Profitant de notre anonymat Lundimatin a fait passer cet article, et donc le travail effectué, comme émanant de sa rédaction. Cela nous semble problématique, d’autant plus que nous nous inscrivons en faux contre la lecture principale qu’ils ont proposé de la pandémie, et qu’ils le savent.

Angata

Dernièrement des médias se sont intéréssés à l’arrivée dans plusieurs régions de listes électorales impulsées par le collectif anti-masque et anti-vaccin ReinfoCovid, et intitulées Un Nôtre Monde. Depuis sa création à l’automne 2020 le collectif ReinfoCovid a multiplié les chaînes youtube thématiques tel que le Conseil Scientifique Indépendant, La Monnaie – L’Argent ou RéinfoSanté. ReinfoCovid aime à multiplier les étiquettes…

Fin avril 2021 il lance la chaîne RéinfoLiberté dans le but explicite de constituer des « listes citoyennes » et de réfléchir à “une gouvernance partagée”. L’animateur de cette chaîne, Hayssam Hoballah, présente cette dynamique comme une lutte contre “l’élite mondialiste”, un euphémisme de l’extrême droite pour désigner “le complot Juif”. On sait par ailleurs que le terme de « réinformation » est apparu en 1997 sous la plume de Bruno Mégret avant d’être théorisé par des personnalités issues de la Nouvelle Droite comme Jean-Yves Le Gallou pour présenter ses médias de propagande comme des sources d’informations alternatives. Qu’en est-il pour ReinfoCovid ?
Dans la continuité d’une Lettre à propos de ReinfoCovid publiée sur les médias militants du réseau Mutu, il nous a semblé important de poursuivre l’enquête. S’il est désormais difficile d’avoir une vision claire de la composition du collectif ReinfoCovid, la liste de ses membres fondateurs ayant disparue du site internet du collectif, il est par contre possible de s’intéresser à ses personnages les plus actifs : ses deux porte-parole Alexandra Henrion-Caude et Louis Fouché, et son animateur web Hayssam Hoballah.

Alexandra Henrion-Caude

Alexandra Henrion-Caude est une épigénéticienne, ancienne directrice de recherche Inserm, institut qui l’a publiquement désavoué suite à ses propros sur le Covid sur la webTV d’extrême droite TV Libertés en juillet 2020. Alexandra Henrion-Caude sur TV Libertés

Cette première vidéo fera le buzz et ses propos seront amplement relayés par de nombreux sites de la fachosphère, comme Breizh-Info ou le Salon Beige. Elle a ensuite participé au documentaire trumpiste Hold-Up et a renouvellé sa participation à TV Libertés le 16 janvier 2021.
Elle est membre du comité d’honneur de l’Association des scientifiques chrétiens et engagée auprès de la fondation Jérôme Lejeune qui lutte activement contre l’avortement, ou de l’association Cosette et Gavroche créé dans le sillage de la Manif pour Tous…. En mai 2019 elle déclarait : “L’âme seule permet de comprendre véritablement les positions de l’Eglise sur les possibilités actuelles, qui traitent l’embryon comme un amas de cellules et non plus comme l’individu qu’il est pourtant.” Elle fait actuellement la Une du magazine de Civitas, un mouvement catholique ultra-traditionnaliste d’extrême droite, pour un entretien qu’elle leur a accordé.
Le samedi 23 janvier 2021, elle participe à la manifestation contre la « coronafolie » organisée à Paris par Florian Philippot, ancien bras droit de Marine Le Pen au Front national et président des Patriotes.
Dernièrement elle est à l’initative de plusieurs rassemblements contre les masques, les vaccins et le pass sanitaire qui réunissent des personnalités tel que Jean-Marie Bigard, Francis Lalanne ou Pierre-Jean Chalençon, ce fan de Napoléon qui a récemment fait le buzz en se vantant d’organiser des diners clandestins pour les ulta-riches.

Hayssam Hoballah

Depuis plusieurs mois un nouveau personnage à fait son apparition sur les multiples chaînes youtube de Reinfocovid : Hayssam Hoballah. Il anime désormais une grande partie des discussions et conférences proposées par le collectif, et semble être l’animateur principal de la dynamique Un Nôtre Monde, ces “listes citoyennes” issues de Reinfocovid qui se présentent aux élections régionales.
Qui est Hayssam Hoballah ? Avant le confinement Hayssam Hoballah faisait déjà quelques vidéos, sur le tango, la cuisine ou le CrocoPark d’Agadir, d’où il est originaire. À partir du confinement, comme de nombreuses personnes, il va commencer à se filmer quotidiennent pour partager son avis sur la situation. Et à partir de l’automne 2020 il se mets organiser des conférences et des débats en ligne. A qui donne-t-il la parole ? Voici un échantillon représentatif :
 Chloé Frammery, invitée récurrente d’Hoballah, est la principale figure des anti-masque en Suisse Romande, professeure de mathématique genevoise elle est proche des catholiques traditionalistes et de la mouvance QAnon. S’affichant régulièrement avec des membres d’Égalité et Réconciliation, le mouvement fasciste d’Alain Soral, elle intervenait en mai 2019 dans une vidéo sur la “création monnétaire” aux côtés de Dieudonné.

Elle a également participé au site d’extrême droite Profession Gendarme, interviewé Jean-Marie Bigard, mais aussi le militant du Conseil National de Transition Christian “Stan” Maillaud. En décembre 2020 elle lance le journal Hymne à la vie. En tête des conseils de lecture : Les Protocoles des Sages de Sion, le plus célèbre faux antisémite du XXe siècle.
 Etienne Chouard, ce professeur de lycée technique s’est fait connaître en 2005 par son opposition au Traité Constitutionnel Européen. En 2019 il revient sur le devant de la scène lorsque le mouvement des gilets jaunes reprend ses idées autour du référendum d’initiative citoyenne. Etienne Chouard est proche du mouvement des Colibris et a été chroniqueur pour Sud Radio. Ses liens avec l’extrême droite sont connus depuis plusieurs années. En 2014 il déclarait « pour moi, Alain Soral est à gauche parce qu’il se bat contre les privilèges. C’est un résistant. ». Prétendant avoir pris ses distances avec cette mouvance Chouard donnait pourtant en 2018 un entretien avec Vincent Lapierre, collaborateur de longue date d’Égalité et Réconciliation, à propos de la création monétaire. En 2019, sur le plateau du Média, il affirmait n’avoir aucune certitude sur l’existence des chambres à gaz.
 Farida Belghoul, ancienne militante anti-raciste proche de l’extrême-gauche dans les années 80, elle a fait son retour en politique à l’autre bout de l’échiquier politique en 2014 à l’occasion des manifestations contre le mariage homosexuel. Elle rejoint Égalité et Réconciliation et devient rapidement une figure de proue de la croisade contre la “théorie du genre” ce qui lui vaut d’être acclamée par l’ensemble de la fachosphére et des catholiques ultra-traditionnalistes.
 Valérie Bugault, ancienne avocate fiscaliste, elle fut coordonnatrice nationale de l’Union populaire républicaine (UPR). Elle est membre depuis plusieurs années d’Égalité et Réconciliation, mouvement antisémite pour lequel elle donne régulièrement des conférences. En 2019, elle participe à la Fête du Pays Réel, le rassemblement de Civitas et intervient sur TV Libertés. Intervenant dans Hold-Up Valérie Bugault est également membre de l’association BonSens, aux côtés de Martine Wonner, Xavier Azalbert (directeur de FranceSoir), Alexandra Henrion-Caude… Le 12 septembre 2020, 6 jours aprés avoir participé au rassemblement royaliste des Journées Chouannes à Chiré-en-Montreuil, elle donne une conférence à Nice sur le thème de la monnaie.
Par ailleurs Hayssam Hoballah est un militant actif du groupuscule Conseil National de Transition (CNT). Qu’est-ce-que le CNT ? Le CNT a été créé par Eric Fiorile, un naturopathe qui considère que le monde entier est gouverné par la franc-maçonnerie et que le mariage pour tous est une loi anticonstitutionnelle visant à nous émasculer. Ce groupuscule, qui se proclame « la seule autorité légitime de France », s’est fait connaître en 2015 en lançant un appel relayé par la fachosphère à prendre le pouvoir le 14 juillet. Le CNT a depuis été rejoint par Stan Maillaud ancien gendarme qui s’est spécialisé dans la dénonciation de prétendus « réseaux pédocriminels et sataniques », tout en étant condamné à plusieurs reprises pour des projets… d’enlèvements d’enfants [1]. Il se présente désormais comme le responsable de la « police » du Conseil National de Transition de France, la « Neopol ». En décembre 2020 le CNT se félicite d’avoir conclu une “alliance formelle” avec le site d’extrême droite Profession Gendarme et son animateur Ronald Guillaumont, gendarme à la retraite.
En décembre 2020 le CNT appelle à marcher sur Paris pour renverser le “gouvernement illégitime” et “imposer sa loi”. Dans son “appel de mobilisation générale” Éric Fiorile prévient : “Le vendredi 18 décembre sera un jour férié car proclamé « état d’urgence populaire » par le gouvernement de la France Libre ! Les enfants n’iront pas à l’école et par ordre de réquisition nationale, tous les bus, autocars, camions, voitures et engins agricoles convergeront vers Paris. Les membres du Conseil National de Transition viendront et seront accompagnés par la NeoPol chargée de les protéger car c’est une unité composée de policiers, gendarmes et militaires, déjà engagés à notre côté, celui de la France Libre !”. Seulement, le 16 décembre Eric Fiorile est arrêté par la (vraie) police, non pour cet énième plan putchiste mais pour ses liens avec le groupe identiaire des “Barjols”, qui avait été démantelé en 2018 suite à des projets d’attentats…
Voici ce que qu’Hayssam Hoballah écrit en commentaire de sa vidéo de soutien à Éric Fiorile à propos de la manifestation du 18 décembre :
“Ceux qui manifesteront seront les forces publiques (gendarmes, policiers nationaux, policiers municipaux) trop longtemps opprimées par ce régime autoritariste, qui se placeront demain sous l’égide de la Neopol, dirigée par Stan Maillaud, le courageux ex-gendarme qui a osé dénoncer les réseaux pédocriminels en France.”

Ces dernier jours le site du CNT affichait en Une de son site une lien permanent vers les listes Un Nôtre Monde.

Louis Fouché

Incontestablement le médecin réanimateur Louis Fouché est le leader de ce mouvement, sa figure la plus médiatique.

Apparu sur les écrans à l’automne 2020, il a pris le relai des Toussaint, Perrone, Toubiana… ces soutiens de Raoult qui se sont définitivement ridiculisés en affirmant tout l’été et jusqu’au début de l’automne que la “deuxième vague” était un mythe.
Plusieurs obsevateur·ices ont relevé que pour l’essentiel Louis Fouché donne des interviews à des médias d’extrême droite comme Cnews, Sud Radio, Radio Courtoisie, France-Soir, mais aussi à des chaînes de médecines alternatives. Il répond également en toute cordialité à des invitations de personnalité d’extrême droite comme François Asselineau ou Salim Laibi, ancien proche d’Égalité et Réconciliation, et lui-même invite également des figures d’extrême droite comme Michel Maffesoli, sociologue proche de la Nouvelle Droite d’Alain de Benoist et invité régulier du thikn tank identitaire fondé par Jean-Yves Le Gallou l’Institut Iliade. Louis Fouché qui intervient dans la version finale de Hold-Up, écrivait à sa sortie, en novembre, que « la seule contribution de Hold Up pour moi est d’appeler au courage, à l’héroïsme, à la Résistance ».

Le 6 mars 2021, Hayssam Hoballah organise un entretien entre Louis Fouché et Jean Robin. Ce Jean Robin qu’Hoballah présente comme “journaliste d’investigation indépendant” est en fait un militant identitaire antisémite de longue date, compagnon de route d’Alain Soral il présentera en 2007 à l’université d’été d’ Égalité et Réconciliation son dernier ouvrage : La Judéomaniexii. Ancien adhérant à l’UPR de François Asselineau il fut également l’invité en 2010 d’un colloque organisé par le Bloc Identitaire. Dans cette vidéo de plus de 3h30, Louis Fouché nous fait part de ses réflexions sur l’IVG sous les applaudissements de Jean Robin qui mène l’entretien de bout en bout.

Fouché à propos de l’IVG

Le 29 avril à Nîmes, devant plusieurs centaines de personnes rassemblées contre “la dictature sanitaire” Louis Fouché, aprés un cours accéléré de manipulation mentale, lance un clin d’oeil sans équivoque à la tribune fasciste des généraux parue une semaine plus tôt dans le magazine d’extrême droite Valeurs Actuelles : « On peut jouer à plein de jeux différents. Je vous invite à ouvrir plein de possibles dans les jeux. Le jeu de rejoindre les collectifs. Le jeu de rassembler les collectifs. Le jeu de les aider à reprendre le pouvoir. Le jeu de changer de système monétaire et de créer des monnaies locales. Le jeu de vous remettre en amitié avec les policiers et policières municipaux, les CRS. Et il y en a plein là, peut être même parmi nous. Je vous l’ai déjà dit mais dans le collectif il y a des généraux, des amiraux. Il y a des gens qui sont dans l’armée. » Il finira son intervention en demandant au public d’ovationner la police.
3 jours plus tard, le 1er mai 2021, Louis Fouché inaugurait une nouvelle série de vidéos intitulée “La Monnaie – L’Argent”. Parmis ses trois invités : Marc Gabriel Draghi. Ce juriste “passionné par la question monétaire” a publié en 2019 Le Régne des Marchands du Temple.

Voici ce qu’on peut lire sur sa 4eme de couverture : “Ce livre fouillé de Marc Gabriel Draghi démontre comment l’argent, de l’Antiquité à ce jour, a supplanté progressivement Dieu, et modifié l’éthique des hommes pour transformer en profondeur les nations du monde entier.[…] C’est donc ce pouvoir de l’argent qui a – de tout temps – permis aux grandes familles capitalistes d’exercer leur influence sur les empires, les royaumes, les Etats et les nations. […] Ces mêmes familles qui, sans jamais s’exposer elles-mêmes, sont en passe d’imposer leur projet messianique, à savoir l’établissement, de gré ou de force, d’un gouvernement mondial dont Jérusalem serait la capitale.

Des médecines alternatives à la relativisation de l’holocauste

Interviewé le 24 mai par le site trumpiste France-Soir à propos des listes Un Nôtre Monde, Louis Fouché qui se présente comme un “gardien du vivant” affirme n’avoir aucune ambition politique personnelle, qu’il ne fait que partager des idées, notamment à travers la chaîne ReinfoLiberté qu’il coanime avec Hayssam Hoballah. Le 19 mai, dans l’épisode 3 de cette chaîne sur “les clés de la gouvernance partagée”, Louis Fouché nous éclaire sur le rôle qui lui semble dévolu :
Pour moi les espaces de régulation ils passent autour de quelques sages, quelques personnes pour qui la posture est déjà trés avancées. Et souvent vous allez les reconnaitre. c’est des gens qui n’ont pas de problèmes d’égo, qui n’ont pas de problèmes globalement. Ils s’entendent assez bien avec tout le monde, sans être non plus des faux-culs. Ils sont respectés et ils respectent les autres. Ça c’est les sages. Et il n’y a pas de place pour les sages dans notre société, comme si ça n’existait pas. Dans certaines sociétés comme chez les indiens il y a les gourous. Et vous choisissez votre gourou. Et le gourou ce n’est pas le gourou dans le sens où on l’entend aujourd’hui en occident. C’est un gardien de la sagesse. Et c’est son métier, il n’est là que pour ça. […] Et donc c’est bien que dans le collectif il y ait des gens qui ne soient là que pour ça.

Très étrangement Louis Fouché semble suciter de la sympathie dans certains milieux de gauche et de l’écologie. Cela sûrement du fait qu’il provienne du mouvement des Colibris et qu’il saupoudre régulièrement ses interventions de références de gauche comme lorsqu’il termine son éloge de Hold-Up en citant Alain Damasio et Baptiste Morizot.
Poutant cela fait des années que des journalistes comme Jade Lindgaard ou Jean-Baptiste Malet ont montré la porosité et les liens du mouvement des Colibris avec les milieux d’extrême droite [2]. On sait depuis l’enquête de Jean-Baptiste Malet que le fondateur du mouvement Pierre Rabhi, fervent catholique qui “considère comme dangereuse pour l’avenir de l’humanité la validation de la famille “homosexuelle”, alors que par définition cette relation est inféconde”, fut un disciple de Gustave Thibon, catholique maurassien et grand inspirateur du ruralisme conservateur de Vichy. Qu’il est également un adepte de l’anthroposophie dont les liens avec le nazisme et l’écofascisme ont été amplement documentés par l’historien Peter Staudenmaier. Par ailleurs Pierre Rabhi ne s’est jamais dissocié publiquement de la propagande antisémite et négationniste relayée et produite par ses fils David et Gabriel Rabhi.
D’autre part cette statégie de brouillage des anciens clivages partisans par la récupération de références de gauche, et l’usage d’une réthorique pseudo-écologiste exaltant les lois et les pouvoirs du “naturel”, a depuis longtemps été mise en lumière comme étant une stratégie explicitement théorisée depuis les années 60 par la Nouvelle Droite, et sa figure tutélaire Alain de Benoist, pour mener la “bataille culturelle”. De Benoist appelle cela la “métapolitique”. Ramzig Keucheyan résume : “La métapolitique consiste à mélanger ses idées à celles du camp d’en face, au point de les rendre indistinguables”. Cette stratégie est aujourd’hui clairement appliquée par une revue comme Limite qui a été fondée par un soutien de Marion Maréchal et des militants de la Manif pour Tous se réclamant du concept catholique d’”écologie intégrale” [3].
Enfin, le parcours de deux anciens présidents de l’Association Naturopathique de Physiothérapie de la province du Québec, Jacques Baugé-Prévost et Jean-Marc Brunet, laisse particulièrement songeur à l’heure où une bonne part de “listes citoyennes” Un Nôtre Monde est composée de nathuropathes qui minimisent constamment l’épidémie de covid arguant qu’elle ne touche que les vieux et les personnes fragiles. Le premier, Jacques Baugé-Prévost fut membre du mouvement néonazi et négationniste Nouvel Ordre Européen, il créa avec d’autres néonazis l’Institut supérieur des sciences psychosomatiques, biologiques et raciales qui décerna un titre honoris causa de docteur en biologie à Alain de Benoist. Le second, Jean-Marc Brunet, est le fondateur d’un mouvement fasciste inspiré du darwinisme social – le Mouvement Naturiste Social – dont il décrit les principes en 1969 dans son livre La réforme naturiste : “ il faut que la société accepte une nouvelle morale fondée sur le culte de l’énergie, de la force, de la vitalité et de la beauté, ce qui la force à ne plus se complaire dans la dégénérescence biologique, attitude qui joue évidemment en faveur des êtres inférieurs au détriment des êtres supérieurs”. Tout deux sont de grands admirateurs du précurseur de la nathuropathie Alexis Carrel, un fervent partisan de l’eugénisme [4].
Autrice d’un récent ouvrage sur les liens entre les médecines alternatives et les idéologies d’extrême droite l’universitaire Nora Pösl a publié en mai 2020 un article intitulé “Corona-Querfront : de l’homéopathie et de l’imposition des mains à la relativisation de l’holocauste ?” dans lequel elle décrit comment l’extrême droite se sert de l’attrait pour les médecines alternatives et de la confusion produite par l’épidémie pour diffuser ses théories racistes et plus particulièrement antisémites [5]. Marchant dans les pas du parti allemands fasciste Alternative for Deutschland qui en 2016 se comparaient aux Juifs sous le nazisme [6], estimant qu’ils devraient bientôt porter une “étoile bleu”, les Patriotes de Florian Philippot ont récemment repris cette stratégie abjecte d’inversion historique en portant des étoiles jaunes lors de rassemblements contre le vaccin et le pass sanitaire. Le 22 mai dernier, lors d’un de ces rassemblement animé par Florian Philippot et Alexandra Henrion-Caude de ReinfoCovid, Jean-Marie Bigard déclara “Non au pass sanitaire. Et pourquoi ils ne nous colleraient pas une étoile jaune pour qu’on soit repéré plus facilement ?” Le 29 avril à Nimes, peu après son hommage à la tribune des généraux putchistes Louis Fouché prend un faux accent : “la guerre, c’est ce que sont en train de faire tous les gens qui sont devenus des SS et qui vous disent dans la rue : “Mets ton masque, c’est pour ton bien, tu nous mets en danger””. Le 13 mai il déclarait à propos du pass sanitaire : “pour moi ça crée une apartheid, une sorte d’étoile jaune que l’on colle sur les gens.”

Alors que l’ensemble du champs politique et médiatique semble s’aligner sur l’agenda de l’extrême droite, et que la quasi-totalité des politiciens se mettent à la remorque des menées autoritaristes, il devient plus qu’urgent de mettre à jour ces manoeuvres et de tracer une ligne nette entre nous et tous les groupes qui se montrent complaisant avec le racisme et le fascisme.
Soyons nombreu·ses à prendre les rues de nos villes et de nos villages contre les avancées de l’extrême droite !

Angata

Notes

[1] Stan Maillaud, l’autre figure montante du complotisme français, 30 mai 2021, Pierre Plottu et Maxime Macé, Libération

[2] Pierre Rabhi, chantre d’une écologie inoffensive ? octobre 2016, Jade Lindgaard, Revue du Crieur n°5
Le système Pierre Rabhi, aout 2018, Jean-Baptiste Malet, Le Monde Diplomatique
Retour sur « Le système Pierre Rabhi », novembre 2018, Jean-Baptiste Malet, Le Monde Diplomatique

[3] Contre-révolutions écologiques, octobre 2017, Zoé Carle, Revue du Crieur n°7 [https://www.cairn.info/revue-du-crieur-2017-3-page-44.htm]
L’extrême droite, ses controverses idéologiques et ses médias, 14 décembre 2020, René Monzat, Contretemps

[4L’Homme cet inconnu ? Alexis Carrel, Jean-Marie Le Pen, et les chambres à gaz, décembre 1992, Patrick Tort, Lucien Bonnafé, Syllepse

[5] Von Homöopathie und Handauflegen zur Hassideologie ? Zum Verhältnis von alternativen Heilmethoden zu Verschwörungstheorien, Esoterik und rechten Ideologien, avril 2020, Nora Pösl, Diplomica Verlag
Corona-Querfront : Von Homöopathie & Handauflegen zur Holocaustrelativierung ? 25 mai 2020, Nora Pösl, Volksverpetzer [https://www.volksverpetzer.de/gastkommentar/homoeopathie-holocaustrelativierung/]
Le terme allemand Querfront renvoie historiquement à la convergence, sous la République de Weimar, de certains partisans d’une révolte restauratrice et de certains éléments de la gauche radicale. Il s’emploie aujourd’hui pour désigner, par extension, les alliances qui, de manière plus ou moins durable, outrepassent le clivage entre la droite et la gauche.
[Résumé] Pratiques non conventionnelles, théories conspirationnistes et extrême droite, 11 juin 2020, Unadfi

[6] Un parti de droite allemand se compare aux Juifs pendant l’Holocauste, 16 mars 2016, Polina Garaev, i24 News.

https://lahorde.samizdat.net/Qui-sont-les-animateurs-de-Reinfocovid

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.