Une cartographie animée pour mieux comprendre la Retirada

La Retirada, ou l’exode des républicains espagnols en France en 1939, est largement commémorée en ce début d’année 2019. L’Indépendant vous propose un dossier au long cours et un document animé exceptionnel à voir, revoir et partager ci-dessus.

80 ans après le passage par les Pyrénées-Orientales de près d’un demi-million de réfugiés venus d’Espagne, L’Indépendant va consacrer une série d’articles sur cet  épilogue de la Guerre d’Espagne qui fut aussi le prologue de la France des camps. Entre 1939 et 1946, près de 600.000 indésirables seront internés dans les camps de l’Hexagone. Plus de la moitié de ces hommes et de ces femmes viennent d’Espagne et l’essentiel des camps d’étrangers du sud de la France ont été créés lors de la Retirada

Un zoom sur l’Aude et les Pyrénées-Orientales

Afin de mieux illustrer l’épisode dit de la Retirada, L’Indépendant vous propose de suivre la chronologie du contrôle des réfugiés de la chute de Barcelone, le 26 janvier 1939, à la fin de la structuration des principaux camps au printemps 1939.

Cette carte animée offre un focus particulier sur le département de l’Aude et sur celui des Pyrénées-Orientales par lequel passèrent tous les réfugiés et dont le nombre d’internés va dépasser au mois de février 1939 celui des habitants…

Les principaux camps de la Retirada (Agde, Argelès-sur-Mer, Bram, Le Barcarès, Saint-Cyprien, Gurs dans les Pyrénées-Atlantiques, Le Vernet d’Ariège, Septfonds dans le Tarn-et-Garonne et Rieucros en Lozère) fonctionneront jusqu’à la défaite de juin 1940 et seront repris par le gouvernement de Vichy qui réorganise ce réseau en le renforçant avec la création de nouveaux camps comme celui de Rivesaltes au début de l’année 1941. 

Retrouvez, ci-dessous, l’interview de Greg Tuban, historien spécialiste de la Retirada.

https://www.lindependant.fr/2019/01/20/une-cartographie-animee-pour-mieux-comprendre-la-retirada,7961299.php?mediego_euid=1863#xtor=EPR-2-[newsletter]-20190120-[classique] L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.