L’installateur a été hospitalisé après avoir notamment reçu un coup de tête. Un responsable d’Enedis assure être “choqué”.

Dans les métiers à risques, la fonction d’installateur de compteur électrique n’est pas répertoriée. Par les temps qui courent, avec la défiance qui se développe vis-à-vis du compteur connecté de nouvelle génération Linky, peut-être faudrait-il envisager d’ajouter ce métier à la liste…

Lundi, vers 13h30, un salarié de l’entreprise Insiema, prestataire d’Enedis pour la pose des compteurs Linky, a été violemment agressé à Bagnols-en-Forêt (Var), rapporte France Bleu Provence.

Agression condamnée

L’homme était situé à l’extérieur de l’habitation, devant le domicile d’une personne à équiper du nouveau compteur. Une voiture qui passait dans la rue s’est alors arrêtée à son niveau. Deux personnes en sont sorties et s’en sont pris à lui. Le malheureux a “notamment reçu un coup de tête qui lui a valu des points de suture et une hospitalisation”, poursuit la radio publique.

Enedis n’a pas tardé à condamner cette agression, le responsable régional se disant “choqué” de cette violence, liée selon lui aux tensions que suscite Linky. “Jamais nous n’avons connu de tels débordements. Nous ne pouvons pas arriver à de telles extrémités, il ne s’agit que de technique, d’éléments économiques”, a-t-il déclaré à la radio.

Enedis souhaite une rencontre avec les élus de la commune de Bagnols-en-Forêt, qui a récemment pris un moratoire pour interdire la pose de compteurs Linky.