ENEDIS en justice ?

samedi 24 mars 2018

Les compteurs Linky sont installés actuellement en France./ Photo DDM archives, Morad Cherchari

Comme d’autres collectifs, les anti-Linky des Pyrénées Oriental, engagent un bras de fer contre ENEDIS filiale 100 % EDF. La lutte contre les compteurs communicants n’est pas anecdotique. En effet, ce projet industriel inutile, s’inscrit dans une démarche capitaliste d’envergure. Aujourd’hui, le système capitaliste à besoin de créer de nouveaux marchés pour satisfaire la voracité des actionnaires. Pour cela, il lui faut mettre en place un moyen de captation des données personnelles qui seront mises à disposition des marchands du web. Ce qui servira également les tenants du pouvoir politique (valets du capital) comme moyen de contrôle de masse et enrichira les fichiers des différents services de renseignements à la solde des dominants.

Lors de leur dernière réunion, les collectifs des P.O., ont décidés de porter le fer devant la justice, contre ENEDIS, dans le cadre d’une action de groupe.
En effet, il est ressorti des débats la nécessité d’ester en justice afin que celle-ci se prononce pour l’arrêt du déploiement du Linky et de son système de fonctionnement CPL.
Dans le cadre de la procédure qui sera lancée contre ENEDIS quatre cas de figures pourraient être représentés.
1. Ceux qui n’ont pas (encore) de problème de santé et qui ne veulent pas le compteur.
2. Ceux qui n’ont pas (encore) de problème de santé, et qui ont déjà le compteur,
3. Ceux qui ont un problème de santé (E.H.S., pace maker, défibrillateur implanté, etc…) et qui ne veulent pas du compteur, (fournir le ou les certificats médicaux)
4. Ceux qui ont un problème de santé et qui ont déjà le compteur (fournir le ou les certificats médicaux)
Dans ces assignations on demanderait, soit que le compteur ne soit pas posé, soit qu’il soit enlevé, pour les raisons suivantes :

  • Danger pour la santé,
  • Danger d’incendie,
  • Danger pour les appareils électroménagers,
  • Gaspillage d’énergie et d’argent,
  • Atteinte aux libertés publiques.
    C’est pourquoi nous appelons les personnes opposées au compteur Linky et intéressées par cette action, de prendre contact avec le collectif le plus proche.
    Lors de votre contact, merci de préciser vos nom prénom date et lieux de naissance, profession, adresse, courriers échangés avec ENEDIS.
    Le suivi se fera aux adresses suivantes : stoplinky66@gmail.com — stoplinkyrivesaltes@free.fr
    Word - 13.5 ko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.