Guyane: Où en sommes-nous ?

Les dernières nouvelles en provenance de Guyane, si elles déclinent une certaine fatigue, bien compréhensive, il n’en demeure pas moins que la détermination reste de mise pour continuer la lutte.
LES JOURS QUI SUIVENT SERONT DÉTERMINANTS!

Merci à Hortensia de nous tenir informé de ces événements que nous aimerions connaître nous aussi dans l’hexagone.

Bonjour tout le monde,

Où en sommes-nous ?
Les barrages ont été ouverts pour le week-end pascal mais ils ne sont pas levés.
Les gens commençaient à râler un peu, surtout parce qu’à cause des barrages les magasins étaient moins bien approvisionnés
(surtout en gaz, pratiquement le seul moyen de cuisson dans les villes).
Il y a eu des tentatives de démotivation : une pétition a circulé sur internet pour demander la levée des barrages, qui n’a pas recueilli un nombre de signatures significatif,
et un collectif “Pour la Guyane circulé” s’est créé, avec une manifestation à Kourou (100 personnes, tous blancs métropolitains…sûrement ceux qui travaillent à la base spatiale)
et une autre à Cayenne (300 personnes, presque tous blancs métropolitains et quelques métis souvent mariés à des métros) et dont les membres ont porté plainte au commissariat (ce qui a permis à la police d’aller repérer les personnes qui tenaient les piquets aux ronds-points pour les poursuivre.
Les chefs d’entreprise aussi ont râlé bien sûr, ainsi que quelques commerçants et hôteliers ou restaurateurs.
Mais dans l’ensemble, même s’il y a un peu de lassitude et des gens qui commencent à douter, la majorité veut continuer la lutte.

Le Collectif “Pou Lagwyann dékolé” vient d’annoncer la création d’un collectif réduit, pour assister à tous les débats et toutes les négociations, avec :

 pour les entreprises : un chef d’entreprise

 pour l’aspect juridique : une avocate

 pour l’éducation : un professeur du syndicat UTG

 pour les syndicats : un syndicaliste UTG

 pour la santé : un membre du syndicat UTG il me semble

 pour les villages de l’intérieur : une jeune bushinengué

Mais déjà il faudra voir mardi matin comment le mouvement repart après l’accalmie de ce week-end …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.