Après 173 Jours de grève, les postiers de Rivesaltes toujours debout

Publié le 21 mai 2016

Dimanche 8 mai 2016

Au 158e jour de grève des factrices et facteurs de Rivesaltes, le collectif Nuit Debout de Perpignan décidait de venir faire son AG à Rivesaltes auprès des grévistes. Malgré la satisfaction de la quasi totalité de leurs revendications, Il reste à renégocier le paiement des jours de grève (ils n’ont perçu aucun salaire depuis le début du mouvement), mais surtout le point de crispation principal concerne la sanction disciplinaire à l’encontre d’un représentant syndical. Hier, toujours aussi déterminé, ils invitaient à participer à un débat public sur la nécessité des services publics et des libertés syndicales.

2-124.jpg

3-66.jpg

Une quarantaine de personnes avait répondu à l’appel. Dans le débat, ce qui ressortait le plus c’était d’abord, à travers cette lutte exemplaire, un sentiment de dignité retrouvée face à l’arbitraire et l’efficacité de la solidarité. Également, était débattu le comment faire pour trouver les convergences des différentes luttes. Certains, peut-être, avec une petite arrière pensée de récupération, proposaient que le mouvement social se traduise à terme en solution politique. Proposant même la création de la 6e République.
D’autres au contraire, émettaient le souhait d’œuvrer à la coordination de tous les mouvements sociaux et environnementaux pour aller vers la grève générale reconductible.
Il est à noter que l’on a pas ressenti un large soutien de la part des instances des UDs syndicales, aucun dirigeant n’était présent ce jour.

La soirée s’est terminée par un pot de la fraternité.

Depuis le secrétaire de l’ud CGT accompagné de Bernard Thibaud de passage dans le département ont fait le déplacement.
20160511_103952.jpg
Le 14 mai nouvelle pseudo négociation, la direction refusant la présence du militant, sur qui pèse une sanction de suspension de fonction de 24 mois à quitté la réunion.
Le 19 mai après avoir participé à la manif qui à bloqué plusieurs entrées de Perpignan, des représentant de solidaire finances, actuellement en grève tournante depuis 4 jours et des cheminots ces derniers ayant apporté de quoi faire un barbecue pour reprendre des forces. L’après-midi un débat c’est instauré avec les même et quelques militants isolés pour savoir comment opérer une convergence des luttes. La réflexion continue !
Lundi 23 mai est prévu un rassemblement autour du campement des factrices et facteurs en lutte suivit vers 17h30 d’un concert de soutien un autre aura lieu ce soir organisé par la CNT66 au profit des grévistes bien sûr.

solidarité grévistes : chèques à l’ordre de Sud Poste 66 ou CGT Fasp 66 -2 bd Henri Poincaré 66 100 Perpignan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.