“Vivre ensemble” = cogner dans le tas ? Paris, Nantes et Montpellier : trois témoignages sur la répression policière et ses enjeux

lundi 2 mai 2016, par Yves

Le premier article est un texte sur la manif du jeudi 28 avril à Paris

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1509419-manifestation-a-paris-des-casseurs-oui-mais-ils-n-etaient-pas-assoiffes-de-sang.html

Le deuxième texte un tract sur la manif du 28 à Nantes

[NANTES] Oui, les pouffiasses s’y mettent !

Le troisième un communiqué du SCALP/No pasaran 34 sur la tentative de blocage de ce matin 2 mai à Montpellier.

https://scalp34.wordpress.com/2016/05/02/a-montpellier-la-mobilisation-lyceenne-continue-malgre-la-nouvelle-strategie-policiere/

Dans les trois cas, la stratégie policière tente de réprimer les opposants à la loi-travail avec des moyens “particulièrement disproportionnés” pour employer l’euphémisme gentil de l’UNEF, ce qui est un choix des autorités (préfets locaux, ministre de l’Intérieur) depuis le début du mois de mars. Il est symptomatique que les socialistes, grands prêtres du “vivre ensemble” soient incapables de tenir les flics qui eux sont de chauds partisans du “cogner ensemble”….

YC, Ni patrie ni frontières, 2 mai 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.