Calais : portrait du pseudo « riverain excédé », véritable skinhead néonazi

26 janvier 2016

Contrairement aux apparences, cet homme n’est pas un skin néonazi : pour la presse, c’est un « riverain excédé » !

Quand la presse a décrit l’agression armée contre des migrants lors de la manif du 23 janvier à Calais, on a pu lire : « un riverain excédé brandit un fusil devant la manif de soutien aux migrants » (20 Minutes) ou encore « à l’approche du cortège vers sa maison, un habitant, excédé, est sorti de chez lui. » (Le Point). Bref, un geste d’agacement de la part d’un brave citoyen harcelé par les hordes de barbares qui passent devant sa porte. Même son arme à feu, selon la préfète du Pas-de-Calais, serait « factice ». Évidemment, il s’agit d’une fable que les médias et l’État ont tenté de nous vendre afin de rejeter la faute sur les migrants et leurs soutiens, car la réalité, c’est qu’il s’agit d’un militant d’extrême droite convaincu depuis plusieurs années, qui plus est habitué au maniement des armes.

Gael « Steinar »[1] Rougemont, âgé de 21 ans, est un skinhead néonazi, chasseur à ses heures perdues, qui aime exhiber des armes à feu. Mais attention : il est aussi un grand ami des bêtes, et les canards de la photo ci-dessous sont certainement endormis, puisque Rougemont ne dispose que d’arme « factice » ou d’airsoft, selon les dires de Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais…
2-90.jpg
Rougemont_Chasse

En dehors des armes à feu, Gaël Rougemont partage avec ses amis une autre passion : le nazisme. La preuve en images…
3-46.jpg
Rougemont—NSDAPSur la photo ci-dessus, on peut ainsi le voir en compagnie d’un citoyen modèle (probablement lui aussi « excédé ») arborant fièrement un t-shirt NSDAP[2]
Sylvain Von Toten
4-28.jpg

On peut aussi voir Rougemont avec un certain Sylvain Van Toten, devant un drapeau dont on devine qu’il représente le symbole de la SS (photo 1). Van Toten est lui aussi un parfait démocrate : sa matraque télescopique que l’on voit sur la photo 2 est elle aussi probablement « factice », à moins qu’il ne s’agisse de l’antenne amovible de son téléphone… Quoiqu’il en soit, le bonhomme a quand même de drôles de fréquentations : sur la photo 3, de gauche à droite, on reconnait Van Toten, Kevin Reche (chef de Sauvons Calais) Charlène « Blanc » (la chanteuse du groupe de rock néonazi Northern Impact) et le très antisémite Vincent Vauclin (leader du groupuscule Dissidence française). Sur la photo 4, il pose fièrement (à gauche) avec le SEP, le service d’ordre du Parti de la France Nord-Pas-de-Calais, dont le chef, Sebastien van Westhoek, tout à droite sur la photo, est aussi dans le service d’ordre de Sauvons Calais. Les liens entre les deux structures sont assez étroits, puisque Kevin Reche s’était présenté sous l’étiquette Parti de la France aux dernières départementales.

Mais après tout, peut-être que Rougemont a juste de mauvaises fréquentations… Sauf qu’elles datent de plusieurs années, et que lui-même n’hésite pas à faire près de 800 kilomètres pour venir aider ses copains d’extrême droite ! Ainsi, le 16 février 2013, à Lyon, on peut le voir avec d’autres petits camarades, venus prêter main forte aux Identitaires de la Traboule à l’occasion d’une manifestation antifa… Rougemont est à cette occasion côte à côte avec Steven Bissuel, chef du GUD lyonnais, un groupuscule qui, dans un esprit d’ouverture, préfère ne pas choisir entre l’antisémitisme et l’islamophobie, considérant à part égale judaïsme et islam comme de la « gangrène » dont il faudrait « libérer la France« …
GUD Lyon
5-14.jpg

Puisqu’on parle d’islamophobie, on notera au passage que David Rougemont, le père de Gaël, lui aussi présenté comme un simple « riverain excédé », est souvent en première ligne dans les rassemblements français qui singent Pegida et dans lesquels on n’hésite pas, comme en novembre dernier, à brûler un exemplaire du Coran, on imagine dans un esprit de tolérance et d’ouverture…
David Rougemont, cerclé de blanc sur les photos.
6-7.jpg
David Rougemont, cerclé de blanc sur les photos.

7.pngSi les journalistes et les naïfs se sont laissés abuser, ou du moins n’ont pas voulu voir la vérité en face, l’extrême droite, elle, ne s’y est pas trompée, et a aussitôt organisé le soutien à « Gaël et David ». Damien Rieu, porte-parole de Génération Identitaire, est de tout cœur avec eux sur Twitter, et a fait la publicité de deux initiatives : une page Facebook probablement à l’initiative de Sauvons Calais, et une « cagnotte » sur un site spécialisé, pour un montant de 5000 euros, afin, selon des explications un peu fumeuses, de réparer la clôture des Rougemont. Dans les deux cas, le succès a été au rendez-vous, des dizaines de milliers de personnes ayant liké la page FB et la somme visée est atteinte au trois-quarts… À nous de montrer que la solidarité antifasciste n’est pas non plus un vain mot, et [d’apporter notre soutien aux migrants et aux militants antiracistes arrêtés et poursuivis !

 >http://lahorde.samizdat.net/2016/01/25/calais-liberation-immediate-et-retrait-de-toute-charge-contre-les-manifestantes-arretees/]
La Horde

Son surnom sur Facebook, en référence sans doute à la marque de vêtement Thor Steinar, particulièrement appréciée des néonazis partout dans le monde. [↩]
Le NSDAP était le nom du parti d’Adolf Hitler. [↩]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.