Des profs contre l’école numérique

dimanche 10 janvier 2016 par SNES Toulouse

Ce n’est pas grand-chose, et en fin de compte ce sera peut-être rien, mais la Commission administrative du SNES Toulouse a adopté le 7 janvier 2016 une motion contre « l’utilisation des tablettes numériques au collège », reconnaissant que « la tablette n’est qu’un aspect du déferlement numérique : une réflexion sur l’Ecole numérique reste à construire par notre syndicat ». A notre connaissance, c’est la première fois qu’un syndicat enseignant s’inquiète des ravages du numérique à l’école. Pour que cette motion ait un effet pratique, il faut qu’elle soit adoptée par le SNES lors de son congrès national. Ce serait la moindre des choses si les enseignants croient encore à leur mission éducative.

Dans une tribune publiée le 6 janvier 2016 dans Le Monde, Michel Desmurget, directeur de recherche en neurosciences, Inserm-CNRS, Joël Jouanneau, auteur et metteur en scène de théâtre, et la chorégraphe Anne-Laure Rouxel, écrivent : « Pour bien grandir, l’enfant a besoin d’humain et de culture. Comme l’ont montré les premiers travaux des psychanalystes René Spitz ou John Bowlby, petit homme a besoin qu’on stimule sa psyché. Dès la naissance, il a besoin qu’on l’aime, qu’on lui parle, qu’on le regarde, qu’on le rassure, qu’on joue avec lui. Il a besoin de parents, d’enseignants, de présences tutélaires. Il a besoin d’autres enfants.

A l’aune de ce consensus, deux désastres s’annoncent. Le premier concerne la substitution progressive à la présence humaine d’un incroyable fatras de prothèses numériques (…) et bien sûr, pour justifier le tout, une armée d’experts complaisants, aussi agiles à protéger leur progéniture de cette folie qu’à s’assurer une confortable notoriété en vantant partout le génie de ces formidables outils.

Comment peut-on sans honte proférer de telles impostures ? Comment peut-on laisser croire qu’un écran pourra jamais approcher la puissance onto-génétique d’un parent attentif, d’un enseignant compétent ou d’un copain de jeu ? (…) »

Pour lire la motion du SNES Toulouse, cliquer sur l’icône ci-dessous.

Lire aussi : – No-TICE pour le collège

 Serge Tisseron, commis voyageur de l’industrie numérique

 Adresse aux lycéens : pourquoi il faut s’opposer à la tyrannie technologique
motion_tablette_snes_toulouse.pdf
Motion tablette SNES Toulouse
Version prête à circuler
44.3 ko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.