“Je connaissais Clément, un jeune homme discret”

un-ami-de-la-famille-meric-temoigne_315231_516x343.jpg
Jaen Boyer, qui connaissait Clément Méric depuis longtemps, était au rassemblement d’hier. Il a pris le micro pour témoigner. “Je suis un ami de la famille et j’étais un peu son oncle du Sud. J’ai milité avec son papa, qui était au lycée à Carcassonne, contre la guerre d’Algérie. J’ai connu Clément à tous les âges. Son engagement, il a pris forme à 15 ans au moment du débat sur l’identité nationale. Il s’est alors engagé dans le soutien aux sans-papiers et dans la lutte contre le fascisme avec ‘Antifa’. Il était fougueux, très vif mais c’était aussi un jeune homme réservé, discret et doux. Je suivais son parcours politique qui ressemblait à ce que l’on avait connu avec son père”. “Il avait combattu une leucémie” Malheureusement, son engagement a été stoppé “par une leucémie à 16 ans. Il a passé six mois en chambre stérile et a subi des traitements lourds. Alors qu’on le croyait perdu, il a surmonté la maladie. Il a repris ensuite le lycée avec l’envie de croquer la vie comme jamais. Son bac en poche, il s’est présenté à Sciences Po Paris en ne cachant pas ses opinions politiques, libertaire et proche des sans-papiers. Il avait aussi une grande passion pour la musique et il était bassiste dans un groupe. Il était également végétalien et c’était un grand défenseur de la cause animale. On correspondait souvent par mails et il me disait au début de l’année être préoccuper par la poussée du discours d’extrême droite dans les manifs contre le mariage pour tous. Il était aussi très critique de la gauche classique et ne comprenait pas, sur la question des sans-papiers, pourquoi les socialistes avaient la même politique que le précédent gouvernement. Même s’il s’ennuyait un peu à Sciences Po, un militant politique était né avant qu’on lui vole la vie”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.