LA PENTE GLISSANTE

Publié par PM sur 28 Mai 2013
Publié dans : #billet d’actualite

LA PENTE GLISSANTE

Des milliers d’heures passées en préparation de manifestations, de kilomètres en voitures, trains, avions, des centaines de cortèges, des interventions radiophoniques et télévisées… et ils/elles promettent que ce n’est pas fini !

Aujourd’hui donc, en France,… et seulement en France (il suffit de voir comment cela s’est passé dans les autres pays qui ont adopté la même loi), une partie de la population est capable de se mobiliser à propos d’une loi, qui ne coûte rien, qui accorde des droits aux uns et n’en enlève pas aux autres… une loi qui va tellement dans l’évolution des mœurs que même, nombre de politiques, qui n’y sont pas favorables, reconnaissent que dans l’avenir, on ne l’abolira pas.

Ce qu’il y a de plus étrange, c’est qu’aux dires même de ces manifestants, la priorité n’était/n’est pas une loi sur le « mariage pour tous », mais des mesures sur l’emploi. On peut dans une certaine mesure comprendre cela,… mais alors pourquoi, tous ces manifestants, qui pour la plupart affirme descendre dans la rue pour la première fois, ne les voit-on jamais, depuis des années manifester avec nous contre le chômage, l’atteinte aux droits des salariés, la répression patronale, les retraites, la défense du système de santé,… ?

A-t-on vu ces mêmes foules se mobiliser lors de l’imposture de la classe politique qui est passée outre au résultat du référendum (29 mai 2005) sur le Traité Constitutionnel Européen… pour nous imposer une Europe libérale (dont on voit les dégâts aujourd’hui), ce qui est un exemple autrement plus grave, plus antidémocratique qu’une loi prévue et régulièrement votée par le Parlement ?

Il y a aujourd’hui, manifestement, socialement, une perte généralisée du sens des priorités politiques. La crise qui nous frappe, comme toutes les crises, fait perdre les repères essentiels, ceux qui permettent d’agir efficacement.

Que le pouvoir socialo-écologiste, actuellement en place, ait profité de ce délire homophobe et « anti mariage pour tous », pour faire passer des mesures autrement plus scandaleuses – comme l’ANI (Accord National Interprofessionnel) – en toute discrétion, il n’y a qu’un pas pour le croire. Le spectacle affligeant que nous a offert la droite conservatrice et néo-fasciste a détourné l’attention de l’opinion publique de questions essentielles à propos desquelles aucune mobilisation ne s’est organisée.

La faillite des syndicats, la veulerie des politiques, la crise qui s’aggrave, la désespérance qui monte, laissent le champ libre à toutes les dérives et à une extrême droite qui, comme par le passé, creuse son nid.

L’extrême droite est minoritaire ! Il ne faut pas crier au loup ! Oui, certes, mais le NSDAP (parti nazi) l’a été aussi, minoritaire, en son temps !

ob_ff8875be9c925a0168e12f3345ef3a49_12-marine-et-la-croix.jpg

28 mai 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.