La Commune de Paris au 28 Mars – Les Éphémérides Anarchistes de Radiolutte

Publié le 29 mars 2021

Le 28 mars 1871, place de l’Hôtel de Ville, devant plus de 200 000 personnes, la Commune de Paris est proclamée, la «République de Paris» est constituée.
A écouter également sur Radiolutte

Corrections et participations ouvertes sur thechangebook.org!

Voici l’éphéméride du jour, pas forcément la plus représentative du genre, mais rien n’est parfaitement lisse, et surtout pas ces petites pastilles à monter!

C’est une courte présentation de la Commune de Paris au 28 mars.

Appel également à contribuer à l’éphéméride anarchiste radio pour 365 jours de luttes : c’est un travail ouvert à la critique, et plus encore, ouvert à la critique constructive, par la participation : si une erreur est constatée, ou si on trouve discutable tel ou tel parti pris (généralement par défaut, jusque-là), on est invité à rejoindre l’équipe pour proposer soit une correction du texte initial, soit un choix qui nous paraît plus opportun, soit un nouvel enregistrement, avec ou sans nouvel habillage. Ou remplir les dates encore vierges, grosso modo entre Mai et Octobre.
À écouter également tous les jours à 9h et 18h25 sur Radiolutte
Y’re welcome!

Éphéméride Anarchiste 28 Mars – La Commune Le 28 Mars 1871, place de l’Hôtel de Ville, devant plus de 200 000 personnes, la Commune de Paris est proclamée, la «République de Paris» est constituée.
L’étincelle s’était produite le 18 mars. Un Paris étouffé par le siège prussien, dégoûté par la signature de l’armistice, méfiant envers l’assemblée élue en février, n’avait pas supporté pas la tentative de reprise des canons de la Garde nationale, payés par souscription lors de la guerre contre la Prusse. Des barricades s’étaient montées pour protéger les canons, les soldats envoyés pour les contrer, (manquant par ailleurs de chevaux pour les transporter), avaient été nombreux à fraterniser et à mettre la crosse en l’air, des généraux avaient été exécutés, et les autorités s’étaient repliées à Versailles, d’où, accaparé par la seule visée municipaliste, on les laissa organiser la contre-offensive..
Pour l’heure, la ville bascule enfin pleinement dans le souffle révolutionnaire.
Les noms des nouveaux élus, membres de la Commune, sont lus à la foule qui les acclame, faisant de cette journée une fête révolutionnaire.Automatic word wrap
À leur côté, les classes populaires de Paris manifestent une extraordinaire effervescence politique. La population se retrouve dans de nombreux lieux pour y discuter de la situation, proposer des solutions, voire faire pression sur les élus ou aider l’administration communale. Automatic word wrap
Toute occasion est bonne pour se rassembler, et de nombreux clubs de paroles qui se forment, dans les quartiers populaires pour l’essentiel. orateurs réguliers ou occasionnels y font entendre les aspirations de la population et l’on débat de la mise sur pied d’un nouvel ordre social favorable aux classes populaires.

«Paris est un vrai paradis! Point de police, point de sottise, point d’exaction d’aucune façon, point de dispute. Paris va tout seul comme sur des roulettes. Il faudrait pouvoir rester toujours comme cela. En un mot, c’est un vrai ravissement. Tous les corps d’État se sont établis en fédération et s’appartiennent.»

Gustave Courbet

“Notre mémoire est née de ces quelques semaines,
Compagnons et compagnes, il faut l’utiliser!
Revendiquons les rues, les montagnes, les plaines,
et comme les communards, abolissons l’armée…!
Il faut gratter l’oubli dont on a recouvert
les leçons des copains qui furent assassinés.”

Extrait de la chanson de Serge Utge Royo «Sur la Commune»
La Commune administrera Paris jusqu’au 20 mai.
Merci aussi aux sites Ephemanar, Maitron et Wikipedia qui ont servi de source à la rédaction de cette pastille, et un remerciement tout particulier à Quentin Deluermoz, qui a bien voulu relire et vérifier ce texte!

Note

Fin septembre 2019, sur Thechangebook, réseau associatif, non marchand, indépendant, géré et financé par ses propres membres, se lançait un défi un peu fou. Il s’agissait d’enregistrer, sur le mode autogéré ouvert aux participations – qui caractérise déjà thechangebook et radiolutte – , 365 éphémérides anarchistes à diffuser quotidiennement sur Radiolutte, la webradio de Thechangebook. Le 1er confinement est quelque peu venu entraver la boucle annuelle, mais qu’importe, le chantier a repris, et on ira jusqu’au bout!

Les Éphémérides anarchistes sur radiolutte, c’est un chantier collectif toujours perfectible, collaboratif et autogéré ouvert aux participations. Ce d’autant plus qu’elles ne seront probablement pas exemptes d’éventuels désaccords historiques autour de l’Histoire de l’Anarchie, ainsi en cas d’impossibilité de parvenir à un accord, des pastilles complémentaire mentionnant les différentes positions pourraient être envisagées.

Outre cette possibilité de faire valoir de possibles divergences historiques, ces éphémérides ouvertes sont l’occasion, quand on en a envie, de se lancer ou de s’entraîner sur la diction et l’enregistrement, le montage sonore ou la programmation radio, ou encore sur l’écriture. Ce n’est pas un chantier qui doit faire peur, car il est sans engagement autre que ce qu’on se propose de faire, à partir du moindre ajout de virgule dans un texte.

365 Éphémérides, c’est 365 textes à recalibrer pour le format de 5 minutes de la pastille, (dont 3 minutes de texte environ), un ou plusieurs habillages à réaliser ou à utiliser en fonction des moyens disponibles, 365 enregistrements, 365 montages… Retour ligne automatique
Aussi, il est évident que c’est un travail qui sera perfectible d’une année sur l’autre, sur les textes, notamment. En effet, il aurait été hors de question de se lancer d’emblée dans un travail d’universitaire sur chacun des textes : dès lors qu’ils font la taille requise, nous les reprenons tel que, depuis diverses sources, telles que l’Ephemanar, Maitron, l’Encyclopédie anarchiste, etc, un peu dans l’urgence, sans avoir plus de temps pour choisir, vérifier, recouper. Retour ligne automatique
Aussi, c’est un travail ouvert à la critique, et au delà : ouvert à la critique constructive, par la participation : si une erreur est constatée, ou si on trouve discutable tel ou tel parti pris (généralement par défaut, jusque-là), on est invité à rejoindre l’équipe pour proposer soit une correction du texte initial, soit un choix qui nous paraît plus opportun, soit un nouvel enregistrement, avec ou sans nouvel habillage. Ou remplir les dates encore vierges, grosso modo entre Mai et Octobre.

Voici donc l’éphéméride du jour, pas forcément la plus représentative du genre, mais rien n’est parfaitement lisse, et surtout pas ces petites pastilles à monter!

À écouter donc tous les jours à 9h et à 18h25 sur Radiolutte. Nous organisons peu à peu la visibilité des éphémérides ->ICI<- et vos propositions d’amélioration sont les bienvenues (pas «dire ce qu’il faut faire», mais «faire» 🙂 ) dans les fils correspondants!

https://radio.thechangebook.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.