Foutez nous la PAIX

Foutez nous la PAIX

5 mai, par Thomas

« Paix sur la terre aux hommes de bonnes volontés » paroles de Saint Luc évangéliste.
« Igitur qui desiderat pacem, praeparet bellum » de l’auteur romain Végèce du Vème siècle de notre ère. En version moderne, « Si vis pacem, para bellum »

Et pour la paix sur notre planète, le monde se réarme à grande vitesse, jamais on n’a autant œuvré pour la paix en préparent la guerre aussi passionnément.
Les chiffres de l’Institut International de Recherche pour la Paix de Stockholm sur les dépenses mondiales d’armement sont de 2 113 milliards de dollars pour l’année 2021.

En tête les USA avec 800 milliards, suivi de la Chine, l’Inde, le Royaume-Uni, la Russie et la France en sixième position.
En pleine période de transition écologique et de changement climatique, on va fabriquer plus de 2 000 milliards de dollars de matériels destinés à détruire et être détruits. Et on nous culpabilise avec le CO2.

Avec la nouvelle redistribution économique mondiale, les dépenses militaires vont grimper vers les 3 000 milliards de dollars, ce qui fera 430 dollars par an par être humain. Les grandes armées du monde s’échinent à produire à grande vitesse de nouvelles armes hypersophistiquées parcourant le monde à des vitesses hypersoniques et capables d’effacer 20 fois des villes comme Hiroshima. Des missiles Javelin ou Starstreak, des drones devenus héros populaires comme le Bayraktar TB2 turc, d’autres à peine nés comme le Switchblade américain, d’autres encore si jeunes qu’ils ont été conçus pour l’occasion, des projectiles d’artillerie guidés Excalibur envoyés par le Canada… L’Ukraine dit certes manquer d’armes pour faire face à l’ennemi russe, mais celles que l’Occident lui envoie sont souvent des trésors de haute technologie.

Mais imaginons que de tout mal sort du bien ? Cette escalade sera forcément bénéfique pour la recherche et le développement à l’origine de toute innovation qui nous rend service dans la vie, avec comme exemple notre énergie électrique nucléaire, venant en droite ligne de la bombe atomique. Il y a surement d’autres moyens pour progresser.

Pour régler les conflits, l’Organisation des Nations unies (ONU) regroupe actuellement 193 États membres. Elle a été instituée le 24 octobre 1945, signée par les représentants de 51 États. Elle remplace alors la Société des Nations.
Les objectifs premiers de l’organisation sont le maintien de la paix et la sécurité internationale. Pour les accomplir, elle promeut la protection des droits de l’homme, la fourniture de l’aide humanitaire, le développement durable et la garantie du droit international Elle dispose de pouvoirs spécifiques tels que l’établissement de sanctions internationales et l’intervention militaire par les casques bleus.
A part la presse occidentale, que savons-nous de l’Ukraine ? Le livre Rébellion d’Inna Shevchenko en dit long sur le régime ukrainien, directement inspiré de la Russie de Poutine, avec ses services secrets, ses mafieux et ses religieux..

Pourquoi le président ukrainien en appelle à l’OTAN et pas à l’ONU ?
Les USA donnent 3 milliards de dollars à l’Ukraine, non par bonté d’âme mais dans l’espoir d’en récupérer 4, voire plus car n’oublions pas que la guerre cache avant tout le pillage.
Exemple : aucun pays n’intervient au Yémen ou en Palestine car il n’y a rien à gagner.
Autre exemple, la France fait la guerre à Kadhafi alors que la Lybie ne menaçait nullement la France. On a vu le résultat, sans honte, mais la Lybie était pleine de pétrole et Kadhafi n’avait-il pas financé la campagne de Sarkozy ?

La paix mondiale, OUI, mais pas pour tous.
Après avoir annexé la Crimée, Poutine a annexer un territoire après une consultation populaire, contre l’avis des dirigeants du pays, l’Ukraine. S’en suit d’une invasion militaire mettant à feu et à sang tout le pays.
A juste titre, cette guerre démesurée a amené presque tous les pays du monde à condamner unanimement cette agression.
Mais cette indignation n’est-elle pas sélective ?

Il y a un autre pays qui a la même politique que Poutine. Il a annexé la Palestine, mis une partie de ses habitants dans une prison nommée Gaza, il bombarde régulièrement ses voisins Irak et Syrie, je parle d’Israël. 35 résolutions de l’ONU votées par 167 pays (sur 193) pour mettre fin à son expansion sont passées à la trappe et ignorées. Pas de réactions de ceux qui fustigent Poutine !
De quoi se poser des questions sur une éventuelle valeur de l’homme en général.
Et du rôle de l’ONU.
Faire la guerre, souvenons nous :
Irak pour chasser le dictateur, les irakiens ne s’en sont toujours pas remis depuis 19 ans.
Afghanistan, les talibans sont revenus en force après le départ des USA et de leurs alliés.
Libye, pour chasser un dictateur dont le revenu par habitant était le plus élevé d’Afrique, le pays sert de base à tous les terroristes de la planète.
Syrie, pour chasser un dictateur dont le pays s’est retrouvé partagé entre terroristes, armées étrangères, règlement de comptes, etc.
4 interventions qui ne sont pas franchement des réussites.

Conclusion, si on intervient, que va-nous apporter l’Ukraine, face à la plus grande puissance militaire planétaire ?
Donner des armes aux ukrainiens ne fera que prolonger la guerre et lui donner une raison. Un reportage montre des russes face aux ukrainiens qui leur demandent de dégager et de renter chez eux. Il n’y a ni bombardements ni tirs, terrain propice à la négociation
Poutine a dit mobiliser ses défenses nucléaires, gageons que les USA (et la France) ont fait de même dans la minute qui suit. Où va-t-on ?
Lors des menaces continuelles de Poutine, on n’a vu aucun mouvement pacifiste et pour la paix organiser des manifs de refus de la guerre. Même après l’entrée en conflit, personne ne se précipite dans la rue, à par les ukrainiens et sympathisants.
La guerre est un crime, la guerre tue, mutile, assassine, torture, détruit. Les bas instincts ressurgissent. La Convention de Genève n’est respectée que par ceux qui ne sont pas concernés. Les médias nous prédisent la guerre nucléaire, la fin de l’humanité, alors allons-y gaiement, ce n’est qu’un mauvais moment à passer.

Question : où en sont les manifestations contre la guerre pour que nos dirigeants prennent les bonnes décisions, c’est-à-dire arrêter tout ??
A notre époque, intervenir en tant que pacifiste et droit de l’homme est vu comme une faiblesse, voire comme complotiste, reste donc le fameux pour ou contre, pour l’un ou l’autre belligérant, ce que nous propose la société, sans autre recours, sauf de se taire, ou ?
Je pense qu’il est plus dur de se battre contre la guerre que d’endosser un uniforme et de tirer.
A l’heure du développement mondiale de l’information, on ne sait pas faire de diplomatie mais la propagande va bon train pour se motiver à faire la guerre, mais propre et rapide bien sûr !…

« Devant les perspectives terrifiantes qui s’ouvrent à l’humanité, nous apercevons encore mieux que la paix est le seul combat qui vaille la peine d’être mené, ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison ». Albert Camus.

https://bellaciao.org/Foutez-nous-la-PAIX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.