L’incendie de Saint-Laurent-de-la-Salanque pourrait venir du système de comptage Linky d’après l’Organisation Environnementale EHS France

23 février 2022

incendie Saint Laurent de la Salanque Pyrénées-Orientales Perpignan
Photo Sapeurs-Pompiers – SDIS 66

  • LETTRE OUVERTE à l’attention de Monsieur Jean-David CAVAILLE Procureur de la République Tribunal Judiciaire de Perpignan.
  • Objet : incendie mortel du 14 février 2022 sis au 9, 11 et 13 rue Arago à Saint-Laurent-de-la-Salanque

Lettre_Jean_David_Cavaille_Procureur_Republique_Perpignan_22_02_2022-1Télécharger

« Monsieur le Procureur de la République,
En tant que président du Conseil d’Administration de l’Organisation Environnementale EHS France, mais aussi Officier de Réserve, spécialiste radars et rayonnements électromagnétiques et ayant un intérêt à agir de par mes fonctions statutaires, l’organisation que je représente porte à votre connaissance par la présente les éléments suivants :

1 – Qu’in-situ les 9, 11 et 13 rue Arago à Saint-Laurent-de-la-Salanque comportent des systèmes de comptages connectés Linky qui sont assujettis toutes les nuits à des impulsions de Linky Dirty Electricity acronyme de LDE en KHz non compatibles avec les appareils et équipements électriques ceci malgré leurs marquages réglementaires CE. Dit autrement, que le courant électrique délivré sur le réseau n’est plus conforme, c’est à dire propre, comme un carburant à la pompe, ce qui évidemment engendre non seulement une surconsommation énergétique à équivalence par rapport aux harmoniques et interharmoniques de la LDE qui provoquent non seulement une diminution de la Valeur Efficace (RMS) de la fondamentale 50 Hz, mais aussi des problèmes de compatibilité et d’incendies pour certaines installations électriques existantes à risques ; en effet les équipements ont tous un marquage CE qui ne prend pas en compte ces modifications physiques d’interopérabilité de ce nouveau type d’énergie électrique en deux fréquences Hz et KHz qui est en sus bi-directionnelle.

2 – Que dans le cas précis des 9, 11 et 13 rue Arago à Saint-Laurent-de-la-Salanque ceux-ci possèdent comme constaté non pas des compteurs de type Linky dans des coffrets à l’extérieur, mais situés à l’intérieur de leurs locaux ce qui est évidemment un paramètre majeur en cas d’incendie d’origine électrique.

3 – Que leurs dits compteurs connectés Linky sont soumis toutes les nuits à des impulsions (trames cycliques temporelles en kHz) de LDE provenant du concentrateur Linky sis boulevard de la Révolution dans le poste de transformation camouflé (greenwashing) installé derrière l’église de Saint-Laurent-de-la-Salanque situé à seulement 89 mètres du lieu de l’incendie et des explosions constatés vers 01h30 dans la nuit du 14 février 2022.

4 – Que la Linky Dirty Electricity engendre des troubles fonctionnels de synchronisation et disfonctionnements intempestifs qui diminuent la durée notamment de toutes les machines dites tournantes comme les moteurs électriques, des échauffement mais aussi abrège la durée de vie de l’électronique et des condensateurs de protection des batteries notamment au lithium, ainsi que celle de tous les condensateurs de filtrage des alimentations électroniques, des cartes des appareils électroniques et électriques.
Dans tous les cas les harmoniques et interharmoniques de la LDE provoquent une diminution de la Valeur Efficace
(RMS) du fondamental (courant électrique 50 Hz) et en corolaire par des effets issus de facteurs physiques dont des pertes dans tous les circuits magnétiques des appareils électriques appelées aussi pertes de fer, courants de Foucault, mais aussi et surtout des échauffements, surcharges, voire explosions et incendies.

5 – Que le ou les dits magasins des 9, 11 et 13 rue Arago possèdent divers appareils et équipements électriques dont des congélateurs ou banques réfrigérées ayant des transformateurs, condensateurs de charge pour leurs moteurs ou compresseurs dont certains peuvent être très vulnérables aux incendies, suites à des disfonctionnements, car en fin de vie, dans tous les cas ils ne sont pas compatibles avec la LDE envoyée la nuit sur le réseau électrique, ceci tous les jours par le concentrateur sis boulevard de la Révolution de Saint-Laurent-de-la-Salanque.

6 – Que la SA ENEDIS gestionnaire du réseau d’électricité Moyenne et Basse Tension en France vient de lancer une alerte sur la potentielle dangerosité de plus de 300.000 disjoncteurs différentiels de branchements ou disjoncteurs principaux
ou AGCP acronyme d’Appareil Général de Coupure Principal de type S.
www.ehs-france.org/pdf/ENEDIS_Disjoncteur_Principal.pdf
Le disjoncteur de branchement appelé aussi disjoncteur d’abonné ou disjoncteur principal ou disjoncteur général est placé en amont du tableau électrique juste après la sortie du compteur électrique, il endosse plusieurs rôles, dont celui
de dispositif de protection pour l’ensemble de l’installation électrique.
On constate qu’étrangement la SA ENEDIS qui n’est pas propriétaire de ces disjoncteurs de type S s’engage au remplacement gratuit du disjoncteur, dont sic : « Le système de déclenchement différentiel pourrait ne pas fonctionner », ce qui signifie concrètement que le disjoncteur de type S pourrait ne pas se déclencher et par conséquent entraîner des risques pour les personnes (électrocution, incendies, détérioration du matériel, …).
Concrètement il est constaté que le nombre de disjoncteurs type S encore présents en France à ce jour, contrairement à ce que dit ENEDIS, se chiffre à plusieurs millions, voire dépasse les 9 millions (un sur quatre), ce qui est colossal !
https://videos.ehs-france.org/Linky_Disjoncteurs_Medias.html
Réglementation et fonctionnement de l’organe de sécurité de coupure appelé disjoncteur principal ou disjoncteur d’abonné : le disjoncteur de branchement ou disjoncteur principal ou disjoncteur d’abonné est le premier appareil branché après le compteur électrique, il est conçu comme l’indique sa certification NF par l’AFNOR pour un réseau sous tension de ± 220 ou 380 volts et explicitement sous une seule fréquence de ± 50 Hz.
Les premiers disjoncteurs étaient noirs avec 2 boutons, un rouge pour couper l’électricité et le vert pour la réenclencher. Les calibres de déclenchement étaient de 15, 30, 45 Ampères ou plus suivant la puissance souscrite.
Le déclenchement du disjoncteur se fait quand le sous-tirage est supérieur à la valeur calibrée. C’est la partie du déclenchement thermique qui agit quand il y a dépassement de la valeur limite, il s’agit en réalité de la surcharge.
Dans le cas d’un court-circuit dans l’installation, c’est le déclenchement magnétique qui va agir ceci quasiment instantanément car il y a urgence pour éviter les incendies ou la détérioration du matériel.
Il y a eu ensuite l’introduction d’une 3ème partie au déclenchement qui se produit suite à un défaut de différence
entre le courant du neutre et le courant de la phase ou d’une des phases pour le triphasé. C’est à dire qu’il y a du courant qui part ailleurs, par exemple vers la terre. C’est la fonction différentielle qui est destinée à protéger les personnes contre une électrocution. Dans les anciens disjoncteurs noirs, la fonction différentielle coupait à 650mA.
Ensuite les disjoncteurs ont été modifiés pour couper à 500mA, ceci afin de mieux protéger les personnes car ils coupent pour des défauts plus faibles ce qui limite plus les risques.
Disjoncteurs type S = Sélectivité marquage = capacité du disjoncteur différentiel à se déclencher avec un léger temps de retard.
Depuis plus d’une décennie, dans les installations dites modernes, avec les dernières normes il y a présence de plusieurs disjoncteurs dits modulaires réglés à 30mA pour la fonction différentielle ceci pour une optimisation de la protection des personnes par exemple dans les pièces d’eau.
Il y a un bouton qui permet de faire le test afin de s’assurer que le disjoncteur assure bien sa fonction de la protection des personnes avec une coupure quasi instantanée de l’électricité. Par contre étant donné qu’ils sont extrêmement sensibles ils peuvent aussi se déclencher sur des défauts transitoires.
En conséquence, concrètement il y a maintenant plusieurs disjoncteurs différentiels 30mA sur plusieurs circuits dans une habitation sans quoi au moindre défaut tout serait coupé. De plus le congélateur est souvent sur un circuit séparé afin d’éviter toute coupure intempestive.
Les nouveaux disjoncteurs différentiels de branchements ou disjoncteur d’abonnés sont de type S pour type Sélectif, ceci pour éviter que tous les disjoncteurs différentiels ne se déclenchent ensemble.
Ils sont programmés avec un petit retard de déclenchement, donc si le défaut n’est pas immédiatement arrêté par un disjoncteur rapide de type 30mA, c’est alors le disjoncteur de branchement/principal ou d’abonné de type S qui va faire office de protection en coupant toute l’électricité.
Dans le cas des magasins situés au 9, 11 et 13 rue Arago à Saint-Laurent-de-la-Salanque il est fort probable que l’installation électrique ancienne ne comporte pas plusieurs disjoncteurs dits modulaires réglés à 30mA pour la fonction différentielle, en conséquence le fonctionnement du disjoncteur différentiels de branchements ou disjoncteur d’abonnés est majeur en cas de court-circuit sur un appareil électrique, encore faut-il que le dit disjoncteur ne soit pas de type S.

6 – Incendies issus de l’incompatibilité des TRIACS avec la LDE.
La structure triac est maintenant le composant actif utilisé pour le contrôle de tous les équipements électriques.
Le triac (de l’anglais TRIode for Alternating Current) est un composant électronique dont les organes de coupures de l’électricité appelés gâchettes sont commandés simultanément sur les deux alternances du courant alternatif 50 Hz contrairement au thyristor qui ne commande qu’une seule alternance.
Une fois enclenché par une impulsion sur la gâchette, le triac laisse passer le courant tant que celui-ci est supérieur à un seuil appelé courant de maintien.
C’est pourquoi le pilotage électronique de tous les moteurs, dont ceux automatiques des congélateurs, banques réfrigérées et climatiseurs se fait avec des Triacs, c’est lui qui va gérer électroniquement la coupure du moteur lorsque le 220 Volts passe par zéro volt issu de l’alternatif par définition. Lors des commandes le circuit qui pilote le Triac va donc détecter les passages à 0 Volt du 220 Volts, mais si vous superposez un autre voltage quelque en soit sa fréquence comme la LDE acronyme de Linky Dirty Electricity, le zéro du 220 Volt peut « disparaitre » et la commande du moteur par triac dysfonctionne en présence de la tension (valeur) des trames de la LDE ce qui engendre des arcs électriques, des échauffements, une usure anormale, voire des incendies notamment pour les moteurs des congélateurs en fin de vie. Pire, par rapport à la LDE acronyme de Linky Dirty Electricity ou électricité sale parasitaire qui est injectée sur tout le réseau électrique Basse Tension via les concentrateurs c’est donc le principe même du triac qui est impacté car il peut aussi rester amorcé après une impulsion de commande d’un appareil domestique jusqu’au passage par zéro suivant de l’onde secteur, ce qui peut engendrer de graves conséquences comme des incendies.
Dit autrement aujourd’hui avec la Linky Dirty Electricity de nombreux consommateurs sont confrontés à des dysfonctionnements de leurs appareillages, des bugs et carrément à des pannes qui abrègent la vie des appareils domestiques, voire pire, des échauffements avec les conséquences que l’on connait comme des incendies.

7 – En résumé concernant l’incendie mortel du 14 février 2022 sis au 9, 11 et 13 rue Arago à Saint-Laurent-de-la-Salanque : des bouteilles de gaz ne peuvent pas exploser sauf si elles sont soumises à une source de chaleur.

  • En conséquence dans le cas précis de ce drame, dans l’enquête dont vous avez la responsabilité, l’organisation environnementale porte à votre connaissance en tant que spécialiste les éléments suivants en synthèse :
    A – Il est nécessaire de contrôler dans les investigations en cours si les compteurs connectés Linky présent aux 9, 11 et 13 rue Arago sont de marques ITRON ou LANDIS/GYR (classe M1) car ils peuvent mettre en danger la population par rapport aux risques d’incendies et d’explosions ceci comme explicitement indiqué par les fabricants car ils comportent des batteries au lithium à haute énergie pulsée.
    www.ehs-france.org/img/Linky_incendies_batteries_lithium_HD.jpg
    www.ehs-france.org/img/Linky_comparatif_pile_lithium_HD.jpg
    www.ehs-france.org/img/Linky_Compteur_Itron_HD_DSCN1033.jpg
    www.ehs-france.org/img/Linky_Landis_Gyr_Batterie_HD_DSCN1057.jpg
    B – Il est nécessaire de contrôler si les installations électriques du 9, 11 et 13 rue Arago comportent en protection des appareillages électriques un ou des disjoncteurs différentiels de branchements ou disjoncteur d’abonnés de
    type S pour type Sélectif, car la LDE envoyée la nuit du concentrateur sis boulevard de la Révolution dans le poste de transformation camouflé (greenwashing) installé derrière l’église de Saint-Laurent-de-la-Salanque peut annihiler leur déclenchement de protection en cas de court-circuit ce qui peut engendrer un incendie dans les appareillages électriques présents dans locaux du 9, 11 et 13 rue Arago de Saint-Laurent-de-la-Salanque.
    Dans tous les cas s’il est constaté au 9, 11 et 13 rue Arago la présence de disjoncteurs différentiels de branchements ou disjoncteur principal d’abonnés de type S qui n’ont pas été remplacé par la SA ENEDIS, dans le cas présent ceci est une faute grave opposable qui peut légalement qu’engager la responsabilité de la SA ENEDIS. »
  • https://www.le-journal-catalan.com/lincendie-de-saint-laurent-de-la-salanque-pourrait-venir-des-compteurs-linky-dapres-lorganisation-environnementale-ehs-france/101826/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.