Le bras de fer continu !

<strong>Le bras de fer continu !</strong>

Alors que nous vivons une période anxiogène, entre le covid et ses différents variant et une campagne présidentielle avec ses discours nauséabonds de la part de certains candidats. Une lueur d’espoir s’est fait jour au sein du mouvement anti-linky.

En effet, après que le tribunal judiciaire de Bordeaux en 1ère instance est condamné Enedis  et que la cour d’appel a confirmé ce jugement condamnant Enedis a délivrer de l’électricité propre ainsi que de poser des filtres de protection CPL à 13 plaignants électro sensibles ( EHS). Enedis c’était pourvu en cassation mais après avoir fait étudier par son service juridique l’argumentaire des requérants, celle-ci a jeté l’éponge et vient de renoncer à son pouvoir. De ce fait la cour de cassation vient de prendre acte officiellement de ce retrait.

Par voie de conséquence le jugement de la cour d’appel de Bordeaux devient définitif et pourra servir de jurisprudence.

Ce que notre avocat ne manquera pas sans doute de faire valoir lors de sa plaidoirie devant la cour d’appel de Montpellier où il représentera 65 appelants des P.O.  

Incontestablement c’est une avancée notable, surtout pour les EHS mais également pour l’ensemble du mouvement anti-linky. Cela nous conforte dans nos convictions puisque la justice vient, enfin de reconnaître, qu’effectivement le compteur/capteur Linky est, entre autre, nocif pour la santé.

Ce n’est pas le seul grief que l’on reproche à ce petit boitier aux couleurs printanières. Non seulement il rend l’installation électrique radiative par le CPL qui circule dans l’ensemble de l’habitation, augmentant ainsi le brouillard électromagnétique existant. Mais il contribue aussi à la propagation d’incendies – la presse régionale en fait régulièrement état-  Les surfacturations garnissent également les pages de ces mêmes périodiques.

Sans parler que l’on nous impose un objet connecté contre notre volonté, ce qui est anticonstitutionnel. D’autant que ce système, peut déterminer votre mode de vie à l’intérieur de votre domicile grâce à la récupération de données  personnelles, qui seront vendues à des marchands du net.

A l’initiative de Stéphane Lhomme et Patricia du collectif 79 et l’aide de Pierre webmestre, il a été créé un site dédié au retrait des appareils posés : http://retrait-du-linky.org

Communiqué commun cabinet Lexprecia /Robin des toits : https://www.robindestoits.org/Communique-de-presse-conjoint-du-27-janvier-2022-du-cabinet-lexprecia-et-de-Robin-des-Toits_a3111.html

La lutte continue !

Pour tous contacts : stoplinkyrivesaltes@free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.