La confusion et le confusionnisme qui renforcent l’extrême droite

La confusion et le confusionnisme qui renforcent l’extrême droite

Plus que le piteux spectacle à l’oeuvre sur la scène politique française aujourd’hui, c’est le renfoncement progressif et dangereux de l’extrême droite qui est le plus préoccupant. Un processus renforcé par les divers clivages sociétaux d’actualité et le brouillard idéologique produit par les divers et multiples confusionnismes en cours. Confusionnismes qui, par ailleurs, sont à l’oeuvre aussi dans la reste du monde et avec le même résultat. Étant donc sensibles à ce qui se passe, événement après événement, au sein des sociétés humaines, et n’oubliant pas ce que leur histoire fut dans un passé pas très lointain, comment ne pas s’inquiéter et n’avoir pas du mal à voir se dessiner a nouveau une configuration globale si dangereuse ? En effet, comment ne pas s’inquiéter et craindre le pire; car, la crise économique et morale en cours est en train de pousser les humains vers leurs instincts les plus bas, comme ce fut le cas en la décennie de 1930 avec celle qui permit l’avènement du fascisme. C’est donc cette inquiétude, cette crainte qui a incité surement Philippe Corcuff à écrire et publier le livre La grande confusion – Comment l’extrême droite gagne la bataille des idées, aux Editions Textuel. Non seulement pour montrer comment l’extrême droite parvient à imposer ses haines et ses obsessions au cœur du débat public, mais aussi pour proposer une approche objective de ce débat et des enjeux actuels. Et cela, à fin de donner à la gauche d’émancipation l’envie et les moyens conceptuels d’y intervenir plus efficacement. Une approche rigoureuse, bien que nuancée, avec laquelle Philippe Corcuff tente d’identifier et de mettre à nu les fils confusionnistes avec lesquels les principaux protagonistes – de cette «bataille» politique et culturelle – sont en train de tisser, consciemment ou inconsciemment, cette inquiétante et dangereuse configuration en France. Car il est important de savoir si ces bricolages idéologiques confusionnistes ont des intersections et des interactions avec la trame idéologique ultraconservatrice tissée sous des modalités diversifiées par les Alain Soral, Éric Zemmour, Renaud Camus, Hervé Juvin, Alexandre Devecchio ou Mathieu Bock-Côté ? De même que savoir si tant le confusionnisme que l’ultraconservatisme sont traversés par une tendance idéologique plus large et prégnante à l’échelle internationale: tant au sein des ordres dominants comme des mouvements contestataires, tels que l’identitarisme ? Ou si la «nouvelle droite» d’Alain de Benoist ou certains usages du «chevènementisme», le «sarkozysme» ou La Manif pour tous, mais aussi Les Guignols de l’info ou les émissions de Thierry Ardisson, ont participé à la généalogie plurielle de ces processus idéologiques ? Et si ces processus profitent aujourd’hui principalement à l’extrême droite d’un point de vue idéologique ? Car ce sont ces questions, ces hypothèses hérétiques, que Philippe Corcuff explore dans ce livre. Non seulement de manière détaillée et minutieusement référencée mais aussi dans une mise en perspective conceptuelle et historique, en mettant en rapport des discours habituellement séparés dans les analyses existantes. En plus d’aborder différentes questions rythmant l’actualité médiatique – dès la place de la nation, les migrants, la laïcité, etc., aux «gilets jaunes» ou l’après COVID-19 – avec une perspective émancipatrice et s’appuyant principalement sur des outils de distanciation puisés dans les sciences sociales et dans la philosophie politique. Et cela au long d’un parcours universitaire en science politique et d’un itinéraire militant d’une quarantaine d’années au sein des gauches, de la gauche socialiste à la gauche libertaire en passant par la gauche radicale. Un ouvrage donc à lire par tous ceux et celles qui ont le souci de sortir des brouillages actuels et de réinventer une gauche d’émancipation pour redonner à l’histoire un sens plus humain et digne que l’actuel.

Octavio Alberola

4 commentaires sur La confusion et le confusionnisme qui renforcent l’extrême droite

  1. A l’heure de l'”Hubris partout, lucidité nulle part !”, la lecture de cette somme de l’ami Philippe Corcuff est plus que salutaire afin d’alimenter la nécessaire réflexion en vue de l’émancipation individuelle et collective indissociable. C’est un outil fondamental pour tenter de mieux comprendre ce qui nous entoure sous peine de mal appréhender les véritables ennemis, préalable incontournable pour les combattre.

  2. L’UNEF et les indigènes de la République sont des groupuscules d’extrême droite ouvertement racistes et antisémites soutenus par d’authentiques fachos (Mélenchon, Hamon, Stora, Obono, de Haas etc) qui se prétendent de gauche ! C’est là le nec plus ultra du confusionnisme. Le confusionnisme est omniprésent en France depuis des décennies, tout comme en Angleterre et aux USA.

  3. A Jérôme,
    je crois que dans ta tête il doit y avoir pas mal de “confusionnisme” au vu des amalgames d’extrême droite et fachos de tout et n’importe quoi qui transpire de ta réflexion.
    Flo

Répondre à Jérôme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.