Loi de bioéthique : les Faucheurs volontaires contre l’humain génétiquement modifié

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/rubon7.png?1231541951

mardi 10 novembre 2020 par Les Faucheurs volontaires

“Subordonner la morale aux évolutions de la technique constitue, pour les Faucheurs Volontaires, une insupportable atteinte au respect des valeurs humaines.” En ce début novembre 2020, les Faucheurs volontaires d’OGM interpellent les sénateurs sur la révision de la loi de bioéthique pour dénoncer “la transgression perpétuelle par la technique des limites éthiques”. Ils invitent chacun à signer leur pétition ici.

A l’inverse de bien des « écologistes”, les Faucheurs volontaires sont cohérents. On ne peut combattre les plantes et les organismes génétiquement modifiés (OGM) sans combattre la modification génétique de l’humain, l’eugénisme et le projet transhumaniste accélérés par la reproduction artificielle, industrielle et marchande.

En 2016, nous nous étions trouvés aux côtés des Faucheurs volontaires pour dénoncer – et empêcher – la présence d’un porte-parole de l’Association française transhumaniste au salon “écolo” Primevère de Lyon (voir ici).
Alors que le parlement s’apprête à valider, avec la révision de la loi de bioéthique, une large part du programme transhumaniste (eugénisme “libéral”, artificialisation de la reproduction et manipulations génétiques, big data génétique, neurotechnologies, intelligence artificielle), nous nous félicitons de nous trouver à nouveau ensemble contre les biocrates et leurs soutiens techno-progressistes de tous bords.

On ne peut être écologiste sans être anti-industriel.
On ne peut être anti-industriel sans s’opposer à la production artificielle des humains et à leur manipulation génétique.

(Pour lire la lettre ouverte des Faucheurs Volontaires, ouvrir le document ci-dessous.)


Faucheurs Volontaires loi bioéthique
Version prête à circuler
60.3 ko

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=1400

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.