Les États-Unis et le Royaume-Uni contre Julian Assange

Une histoire populaire du journalisme d’investigation et des lanceurs d’alerte

paru dans lundimatin#254, le 14 septembre 2020 Appel à dons La semaine dernière au cours de l’audience d’extradition du fondateur de Wikileaks plusieurs témoins se sont succédés à la barre afin de soutenir la défense depuis leur expertise : un historien du journalisme, un professeur spécialiste de la guerre contre la terreur, un avocat spécialisé dans les crimes de guerre des États-Unis et un journaliste. Il s’agissait de répondre aux questions suivantes : “Julian Assange est-il un journaliste ?”,“Est-ce que les opinions de Julian Assange sont politiques ?”,“Les documents publiés par WikiLeaks ont-ils été utiles au public, notamment dans des litiges, en apportant des preuves de crimes et autres abus commis par les États-Unis ?”…

Répondre à ces questions permet d’établir qu’Assange doit pouvoir bénéficier de la protection du premier amendement américain ou encore de l’exception politique interdisant son extradition depuis le Royaume-Uni.

Toutes les déclarations, rendues publiques selon le protocole, sont disponibles ici dans leur version originale.

Nous publions ici la traduction française des déclarations de Mark Feldstein, journaliste, historien du journalisme et professeur. À partir d’exemples historiques, le chercheur démontre qu’Assange est non seulement bien un journaliste mais qu’il en est un bon ; que la révélation de scandales et secrets d’états par la presse est aussi vieille que le pays, et que jusqu’à présent cette pratique journalistique n’avait jamais été punie par la loi… jusqu’à présent.

Télécharger et lire Les États-Unis Vs Julian Assange – Déclaration de Mark Feldstein (VF)

https://lundi.am/Les-Etats-Unis-et-le-Royaume-Uni-contre-Julian-Assange

  • Terreur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.