Chronique ordinaire de la bêtise et de la haine : On a lu et vomi pour vous

10 février 2020 admin actualité, anti conformisme, liberté d’expression, Marcel Khébir, obscurantisme 0

Pourquoi un recteur a-t-il appelé les proviseurs à vérifier que leurs élèves sont en situation régulière ?

Source : CheckNews. « Vous êtes plusieurs à nous interroger au sujet de la reproduction d’un courrier à en-tête de l’académie de Rennes, à destination des proviseurs des lycées de la région et intitulé «Elèves migrants mineurs en situation irrégulière sur le territoire».

Ce texte signé par le recteur, Emmanuel Ethis, évoque un «élève migrant mineur en situation irrégulière […] scolarisé dans un lycée professionnel de l’académie». Et le recteur d’estimer que cet adolescent «ne peut ni effectuer de stage en période de formation en entreprise ni être en formation dans les ateliers de l’établissement». Par conséquent, le patron de l’académie «invite chaque établissement à vérifier que les élèves qui y sont affectés sont en situation régulière et si ce n’est pas le cas, à leur interdire l’accès aux ateliers et à ne pas les engager dans des stages et période de formation en milieu professionnel avant la régularisation de leur situation»

Le 24 janvier, la lettre fait l’objet d’un rétropédalage. Un autre courrier est envoyé par le même Emmanuel Ethis aux proviseurs de l’académie de Rennes. Rappelant que «la situation particulière […] récemment portée à votre connaissance n’a pas vocation à remettre en cause la scolarisation de nombreux jeunes lycéens allophones de notre région. C’est pourquoi je vous demande de surseoir aux mesures préconisées dans le courrier qui vous a été adressé le 22 janvier.»

Michel Onfray estime « qu’il faut repenser la question de la laïcité aujourd’hui ». Il a également expliqué être en faveur du financement « de tous les cultes » par l’État

Source : Public Sénat. « Interrogé par le sénateur communiste des Hauts-de-Seine, Pierre Ouzoulias pour savoir s’il faut ou non laisser la religion uniquement à la sphère privée, le philosophe Michel Onfray, a répondu par oui et par non : « C’est un traité politique le Coran. Le Talmud aussi. Et puis les Évangiles également. Donc, on ne peut pas dire qu’il y aurait d’un côté, le privé et de l’autre le public (…) Il faut repenser la question de la laïcité aujourd’hui. »

Michel Onfray a également expliqué être en faveur « du financement de tous les cultes » par l’État. Il s’est dit pour que le Concordat s’applique à toutes les régions françaises : « De façon à ce que la religion qui est politique, puisse être gérée avec les politiques. »

Pour Zineb El Rhazoui, les Frères musulmans sont aux portes du pouvoir

Source : valeursactuelles.com. « Auditionnée par le Sénat, ce jeudi 23 janvier, la journaliste a remis en cause l’Association musulmane pour un Islam de France. Chantre de la critique contre l’Islam et ses dérives, Zineb El Rhazoui a dit tout le mal qu’elle pense de l’Association musulmane pour un Islam de France (AMIF), ce jeudi 23 janvier, lorsqu’elle a été auditionnée par la commission d’enquête sénatoriale sur la radicalisation islamiste, rapporte Public Sénat.

D’après la journaliste, l’AMIF est « infiltrée » selon elle par Les Frères musulmans. « Je ne crains pas de le dire : les Frères musulmans sont aux portes du pouvoir », a-t-elle déclaré. « Appointer l’AMIF comme instance représentative de ce qu’ils appellent l’islam de France va générer quelque chose d’ingérable », a-t-elle poursuivi.

Pour Zineb El Rhazoui, Les Frères musulmans appliquent une charia dédiée aux minorités musulmanes en Occident. « Que dit cette charia ? Infiltrons, formons des élites, ne braquons pas forcément sur le voile. Les choses se feront par étapes (…) Le plus important c’est de marquer de l’empreinte de l’islam, toutes les institutions (…) de former des élites qui placent l’idéologie de l’islamisme au-dessus des valeurs républicaines tout en intégrant ses valeurs républicaines », a-t-elle détaillé. Et d’alerter : « Je pense que ce serait une très grosse erreur historique de livrer les Français de confession musulmane à l’AMIF ». Pour la journaliste, l’association est un « clergé adoubé par la République qui pourra émettre des fatwas ».

Un conseiller régional RN suggère de former les enfants au tir « face aux menaces islamistes« 

Source : Magazine Marianne. « C’est une information repérée ce dimanche 2 février par Nord Littoral. Dans un post Facebook, Christophe Marécaux, conseiller régional du Rassemblement national et candidat (sans étiquette) à la mairie de Guînes (Pas-de-Calais). Actuellement en campagne, il s’est rendu le 26 janvier auprès de l’association « La Patriote Tir Guînes », féliciter l’association pour son « bilan positif« .

Cette virée au stand de tir aurait pu rester sans histoire, si ce dernier s’en était tenu à saluer « une année bien riche en résultats » et à « soutenir les tireurs« . C’était sans compter sur le fait que Christophe Marécaux se questionne sur l’utilité d’apprendre aux plus jeunes à se servir d’une arme à feu : « L’instruction de nos enfants au tir, face aux menaces islamistes présentes et futures, n’est-elle pas une nécessité ? », s’est-il interrogé.

Joint par téléphone par nos confrères de France 3 Hauts-de-France, l’intéressé assume : « L’État n’assure plus ses missions régaliennes, nous ne sommes plus en sécurité« . Et ajoute même : « On ne va pas se laisser faire égorger comme des cochons« , assurant vouloir « poser la question, lancer le débat« , tout en affirmant ne pas vouloir « armer les enfants ».

Mila responsable des attentats à venir?

Source Causeur :«L’affaire Mila n’en finit plus. Comme si la malheureuse blasphématrice, lâchée par la gauche et recluse chez elle n’était pas déjà assez dans l’embarras, la voici maintenant accusée de faire  courir un risque mortel aux Français. Et c’est un historien des religions qui nous l’apprend. Il est sur tous les plateaux de télévision.  Ne le ratez surtout pas…

Odon Vallet est un historien des religions. On l’appelle souvent. Il s’agissait de commenter l’affaire Mila. Odon Vallet n’est pas pour qu’on la tue. Ce qui est gentil. Mais… Odon Vallet a déclaré « que si l’on insultait l’Islam, il ne fallait pas s’étonner qu’il y ait des attentats contre des Français en France et hors de France ». Abdallah Zekri du CFCM avait estimé il y a quelques jours que la jeune fille « avait bien cherché » ce qui lui arrivait. Odon Vallet le surpasse victorieusement en rendant Mila responsable du sang qui ne va pas manquer de couler.

Donc si vous tenez absolument à insulter une religion, ne touchez pas à Mahomet. Contentez-vous de dire par exemple que Jésus était pédé, que Moïse se tapait le pharaon et que Bouddha est un énorme tas graisseux. Vous pouvez y aller: les chrétiens, les juifs et les bouddhistes sont des gens que rien ne peut énerver. Ils ne tuent pas quand on insulte leur prophète…

Si on avait quelque doute sur les penchants d’Odon Vallet, voici une phrase de lui à méditer. « Si je vivais au Nigéria et si j’avais 18 ans, je serais sans doute Boko Haram ». Hélas pour lui l’historien des religions n’a plus 18 ans et ne vit pas au Nigéria, ce qui le prive des joies ineffables du viol et l’égorgement. »

Mila: comme Asia Bibi, mais… en France !

Source : Causeur. « Est-il légitime d’appeler à assassiner une adolescente de 16 ans parce qu’elle a blasphémé ? Aujourd’hui, en France, la réponse à cette question n’a plus rien d’évident. C’est pourtant d’elle que dépendra l’avenir de notre Nation. Allons-nous tenir bon face au fanatisme, au relativisme et à la lâcheté, où allons-nous sombrer dans l’ignominie ?

C’est la foule hurlante exigeant la mise à mort d’Asia Bibi, mais c’est chez nous. Oui, la France en est là…Ce n’est pas une petite minorité isolée qui voudrait que Mila soit assassiné. C’est une masse. Des milliers et des milliers de personnes qui la condamnent au nom de l’Islam, plus encore qui n’osent pas le faire ouvertement, mais multiplient les esquives et les sophismes maladroits pour refuser de condamner ceux qui la condamnent. Qui trouvent que des appels au viol et au meurtre ne sont pas plus graves qu’un blasphème, voire qu’ils sont moins graves. Qu’après tout, elle l’a bien cherché. Et que, bien sûr, s’il y a un problème c’est de la faute du monde entier, sauf de l’Islam. Voilà tout ce qui les intéresse : imposer partout leurs petits tabous personnels, empêcher qu’on dise le moindre mal de leurs croyances chéries, pleurnicher parce que l’humanité ne s’incline pas toute entière devant leur susceptibilité exacerbée. Mais la vie d’une adolescente les indiffère, et sa liberté leur fait horreur…

Des musulmans ont défendu Mila. Je pense en particulier à Fatiha Boudjahlat, Mohamed Louizi, Driss Ghali, quelques autres. Trop peu, avouons-le. Mais ils sont là. Et ils sont ce qui retient encore l’Islam de sombrer totalement dans les ténèbres… Les autres en revanche, tous ceux qui disent que l’Islam est « paix et tolérance » mais ne font rien pour protéger cette jeune fille… »

Quand l’histoire repasse les plats, le silence n’est plus tenable

Source : Agence Bretagne Presse. « Une autre menace non moins réelle est celle que je nomme « le retour des coupeurs de têtes ». Eux aussi ont choisi de réduire hors d’état de nuire tout ce qui n’est pas conforme à leur idéologie laïque et franchouillarde. « La libre pensée » et leurs amis de la France insoumise, s’en prennent ici à un calvaire qu’il faut détruire à Plorec-sur-Arguenon , et là, à nos vieux saints bretons au point de solliciter une nouvelle dénomination pour Saint-Brieuc, expurgée de son histoire : Port Brieuc.

Ces gens-là poursuivent l’œuvre de Robespierre, en se servant des lois et des élections municipales, mais c’est toujours le même but, éradiquer tout ce qui déroge et surtout cette vieille culture bretonne qui n’a d’autre tort que sa différence au regard de la norme nationale, et avoir, il est vrai, un lien historiquement fort avec le catholicisme. Leurs dégâts sont encore visibles partout dans nos Eglises et nos chapelles, à la vue de ces têtes de saints décapités. Faudrait-il encore couper les têtes, en plein 21e siècle ? »

Marcel Khébir

TELECHARGER L’ARTICLE AU FORMAT PDF

TELECHARGER L’ARTICLE AU FORMAT WORDPrécédentIl faut savoir terminer une trêve

https://blog.fnlp.fr/?p=537

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.