LE ROND POINT DE LA COLERE


raconté par les téléphones des Gilets Jaunes d’Aimargues
mis en récit par :
Pierre Carles, Olivier Guérin, Bérénice Meinsohn, Clara Menais, Laure Pradal et Ludovic Raynaud
guerre sociale cycle gilets jaunes
L’Anthropo
28 bis rue des rois de Majorque Perpignan
Ouverture des portes : 19h30 / Début de la séance : 20h
Entrée libre dans la limite des places disponibles
jeudi 14 novembre 2019
Projection + Échanges
proposé par Jordi Vidal et Stéphane Goxe

« Nous sommes six professionnels, réalisateurs et monteurs à fabriquer ce film. Nous nous sommes lancés ensemble dans cette aventure à partir d’une interrogation commune : comment rendre compte du mouvement des gilets jaunes qui se déroule à nos portes, au rond-point d’à côté, comment être au plus près de leur parole et de leurs actes ? Pour contrebalancer toute la désinformation sur ce mouvement par les flux d’images du pouvoir de BFM ou LCI, pour s’éloigner des multiples paroles d’experts des plateaux et des portraits caricaturaux de Gilets Jaunes, il nous a paru évident qu’il fallait tout simplement partir d’une matière qui leur appartenait, qui leur était propre. Un film qui ne se contenterait pas d’une parole à travers des interviews mais qui en s’appuyant sur leurs propres vidéos dévoilerait à la fois leur vécu et leur propre regard sur les événements, leur témoignage en direct et leur expérience d’amateur reporter qui transmet à leurs proches, leurs amis ou inconnus de Facebook.

À partir de cette matière, à nous de réaliser un véritable film, de faire acte de création à partir de cette matière brute. À nous de rendre compte de leur vécu et de leur vision de façon cinématographique. Il s’agit bien sûr et avant tout d’un travail de montage visant à construire une histoire avec sa part de suspense, d’émotion, de dénouement… Partir d’un échantillon, un seul rond-point avec sa singularité, son territoire, s’attacher à ces quelques personnages clés que sont nos reporters, et qui dans notre film remplissent une double fonction : personnages et informateurs.

Sur la forme du film, nous avons voulu rester fidèles à leurs vidéos en restituant le plus souvent le format vertical de leurs images avec parfois en surimpression les messages écrits envoyés de leur téléphone. Il nous semble important de rendre compte de ces nouveaux outils de lutte. Le mouvement est parti d’une pétition en ligne, Facebook a joué un rôle central dans ce mouvement social en permettant aux Gilets Jaunes de se coordonner, de s’informer, de débattre et de communiquer vers l’extérieur.

Les vidéos live, les messages en direct, les groupes Facebook sont donc au cœur de notre film. Fond et forme à la fois du film sont des témoignages sociologiques du mouvement. »

Jordi Vidal et Stéphane Goxe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.