ET SI MAINTENANT ON PASSAIT AU ROUGE !

Les gilets jaunes, révolte ou révolution ? On en a débattu longuement sur les plateaux télé. La réponse est nette : Sire, ce n'est pas une révolution, mais une révolte et peut-être même plusieurs révoltes !  

Les gilets jaunes dans leur majorité ne veulent pas changer la société, seulement essayer de l'améliorer, la rendre un peu moins injuste. Ils ne remettent pas en cause l'existence de classes sociales ayant des revenus et des pouvoirs différents, seulement faire que les écarts soient moins importants. La véritable gauche et l'extrême-gauche l'ont généralement compris en se tenant en marge de ce mouvement. On a vu des drapeaux tricolores, mais peu ou pas de drapeaux rouges ou noirs.

Maintenant nous entrons dans une seconde phase. Rebond ou tassement ? Les Fêtes de fin d'année donnent l'occasion de faire le point et de préparer la suite. On le sait, le père Noël est une "ordure" consumériste, mais il a de bons goûts en matière de coloris. Non pas que le jaune soit une couleur à rejeter totalement. Sous nos latitudes, il est symbole de trahison et de cocuage. Le rouge incarne d'autres vertus, et une autre histoire.

Les révolutions - ou du moins les pré-révolutions, car comme la vraie démocratie la vraie révolution n'a encore jamais existé - prennent généralement leur envol à partir des révoltes. N'est-il pas venu le temps de créer ce vaste mouvement révolutionnaire (surtout pas un parti électoraliste) qui, en employant les méthodes non-violentes de la plupart des gilets jaunes, en se passant de leaders et en fonctionnant comme une fédération, parviendra à secouer pour de bon cette société marchande, autoritaire et hiérarchisée, qui par là-même détruit notre planète ?

L'histoire galope vite et repasse rarement les plats. Et si le moment était venu ! Pas seulement en France, car ce serait l'échec assuré, mais au moins dans cette vieille Europe inégalitaire qui pourrait ensuite servir d'exemple.
Chiche, on passe au rouge !

Fraternellement.
Denis Langlois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.