Guyane, vu de l’intérieur!

en ce moment on est déconnectés de tout à cause de l’orage (dimanche soir : pas de télé ni radio, internet par moments…), alors je n’ai pas réussi à écouter le discours de la ministre ni le discours du kolektif ni à écouter les infos du jour, mais je viens de voir l’article de Libération de demain :

blocage total et durci, jusqu’à nouvel ordre, (ça on le savait déjà ici) mais à mon avis ils insistent un peu trop sur les gens qui sont contre les blocages et demandent une ouverture des barrages…il y en bien sûr, mais pas autant je crois, et surtout ils parlent de pénurie de nourriture alors qu’on ne manque de rien, disons qu’on a à peu près la même chose que d’habitude.
Sur la côte ils ont des marchés de légumes et fruits, peut-être un peu moins achalandés que d’habitude, et dans les magasins il reste encore suffisamment de nourriture.

Je pense que c’est les créoles et surtout les métros qui se lamentent parce qu’ils n’ont plus ces jours-ci les produits qui arrivent par avion de métropole,
alors que nous, communes isolées, nous avons très peu de choix, nous n’avons jamais ces produits métropolitains, pas de marché de fruits et légumes, on doit se contenter de quelques légumes et de rares fruits que veulent bien vendre les paysans qui ont du surplus, et ceci toute l’année, et il y a toujours du riz, des pâtes, du manioc, des oeufs, du lait…et plein de conserves, on ne meurt pas de faim comme le disent certains !

Voici la plate-forme des revendications les plus importantes (c’est un résumé) des communes du Haut Maroni (où j’habite),
c’est un peu long, mais intéressant pour comprendre comment on vit à l’intérieur et qu’il y a 2 Guyanes, le littoral et le reste.

 Les prix du fret aérien, c’est pour les entreprises, à nous ils nous font payer 2,40 €/kg…et en n’étant pas sûrs qu’ils acceptent tous nos paquets, on ne le sait qu’au moment d’embarquer, et très souvent nos bagages arrivent 5 ou 6 jours après nous, il faut alors aller les chercher à l’aéroport, à 1h de taxi, en payant 40 € aller-retour minimum (ça dépend du nombre de personnes dans le taxi)…
plateforme_de_revendication.docx

pour info :

Bonjour,
veuillez trouver en pièce jointe la plate-forme revendicative de l’éducation (Primaire et Secondaire – GUYANE) ainsi que le dernier communiqué de presse du Pôle éducation du collectif “Pou Lagwiyann Dékolé”.
Philippe,
pour le syndicat.

PS : plate-forme et communiqué de presse destinés à être diffusés le plus largement possible..

___plate_forme_education_primaire_secondaire.pdf_____________________________

 Cette plate-forme a été élaboré à partir des plate-formes locales, des secteurs en lutte, des associations et syndicats impliqués dans le mouvement POU LAGWYANN DEKOLE (http://nougonkesa.fr). Il a été retravaillé lors des assemblées générales et groupes de travail des 2 et 3 avril 2017. Il sera adressé au gouvernement, au Rectorat, au Président de l’Université, et aux différentes collectivités locales, dans le but de satisfaire les demandes de la population guyanaise en lutte.

 Le pôle éducation du collectif Pou Lagwiyann Dékolé communique la plate forme de revendications premier et second degré.
Ce document est le fruit d’un travail de synthèse des annexes figurant sur le site Nou Gon Ké Sa. Il a été élaboré par l’ensemble des partenaires de l’éducation en lutte. La population est invitée à en prendre connaissance sur le site http://nougonkesa.fr et à le valider lors d’une assemblée générale le mardi 11 avril à 18h30 sur le barrage pour l’éducation (rond point du rectorat).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.