Parole direct de Guyane!

Nous venons de recevoir, des nouvelles directes de Guyane, transmisent par une copine enseignante qui est aussi impliquée dans le mouvement.

Bonjour,
quelques nouvelles écrites rapidement (je n’ai pas beaucoup de temps, et les camarades délégués à Cayenne encore moins) :

en PJ la lettre envoyée par les maires et les élus de Guyane réunis avec les collectifs,
tous ensemble ont calculé l’argent nécessaire pour mettre à flot la Guyane immédiatement, ils ont donc demandé 500 millions de plus que quand les collectifs s’étaient exprimé auparavant, en tout 3 milliards (ils ont rajouté entre autres l’argent pour les collèges et lycées de l’intérieur et surtout les routes de désenclavement des communes isolées dont n’a pas tenu compte le gouvernement et qui est prioritaire pour ces communes).

C’est vrai que cette contestation est incongrue, avec le patronat, les 500 Frères qui ne pensent qu’au sécuritaire, les syndicats très discrets (en fait ils sont fondus dans les collectifs), mais c’est un sacré mouvement qui mobilise pratiquement toute la population, et ce qui se passe dans le moindre petit village depuis plus de 15 jours (assemblées, créations de collectifs, conscientisation de personnes laissées pour compte…) est intéressant, même si certains aspects peuvent nous faire tiquer.

Tous les collectifs ont intégré “Pou Lagwiyann Dékolé” qui les regroupe et ils sont soutenus par le MEDEF, les maires et les députés…cela fédère tout le monde, maintient la cohésion et fait tenir sur un long terme (en empêchant en même temps d’emprunter des chemins trop radicaux)

les réunions sont apparemment houleuses à certains moments (c’est sûr que tout le monde n’a pas la même vision de la société et des solutions à ce conflit),
mais dans l’ensemble ils arrivent toujours à un consensus pour l’instant.

On ne sait pas du tout ce que cela va donner, jusqu’où on va pouvoir tenir, il y a des camarades de Sud Education parmi les délégués envoyés à Cayenne pour négocier, qui font ce qu’ils peuvent, mais ils doivent tenir compte des autres tendances des collectifs,
2-189.jpg
les indépendantistes (peu nombreux pour l’instant en Guyane) ont essayé bien sûr de profiter de ce mouvement mais ils n’y sont pas vraiment arrivés et ils ont dû s’aligner sur la majorité qui demande une évolution statutaire (relever de l’article 74 qui donne une autonomie de gestion) mais pas l’indépendance,
ils réclament un statut similaire à celui des Canaries en Espagne.
1-363.jpg
voilà pour l’instant,

Hortensia.

3-96.jpg
statue inaugurée aujourd’hui à Kourou, au rond-point qui mène au CSG (Centre Spatial Guyanais) où les collectifs ont exigé d’être reçus par le directeur du CSG, qu’ils estiment être plus puissant que le préfet lui-même, et une délégation s’est installée dans son cabinet en attendant d’avoir une réponse du gouvernement !
des milliers de gens ont accouru de toute la Guyane vers Kourou aujourd’hui (nous on est coincés, sans avion et trop long en pirogue…),
à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.