Explosion à la centrale de Flamanville : le spectre de la catastrophe nucléaire plane sur la France

edf-chute-3-f09eb.jpg

Avant même d’avoir des informations fiables sur la situation réelle de la centrale nucléaire de Flamanville, où une explosion s’est produite ce matin, les autorités se sont dépêchées de prétendre qu’il n’y avait « aucun risque radiologique ».

 
Une fois de plus, la protection des intérêts de l’industrie nucléaire passe avant celle de la population. Il est pourtant urgent de prendre acte de ce que :

 le parc nucléaire français nucléaire français est dans un état de délabrement avancé ;

 les centrales françaises sont truffées de pièces défectueuses (mal usinées par Areva et par le japonais JCFC) dont certaines sont couvertes par des certificats de « sûreté » falsifiés ;

 EDF, en passe de rejoindre Areva qui a déjà fait faillite, est dans l’incapacité technique et financière d’entretenir correctement son parc nucléaire.

Aujourd’hui, la question n’est même plus d’être pour ou contre le nucléaire mais de savoir comment et en combien de temps arrêter en urgence les réacteurs français… si possible AVANT une catastrophe nucléaire et non en pleine catastrophe comme a été obligé de le faire le Japon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.