APPEL A SOUTIEN AUX FAUCHEURS VOLONTAIRES ARIÉGEOIS-E-S !!

mercredi 1er février 2017 à 10h45

Lieu : Foix

Palais de Justice, 14 boulevard du Sud, Foix (09)

APPEL A SOUTIEN AUX FAUCHEURS VOLONTAIRES ARIÉGEOIS-E-S !!
Le mercredi 1er Février 10h45 au Palais de Justice de FOIX

1-27.png
10 faucheurs et faucheuses volontaires ariégeois-e-s sont convoqué-e-s (séparément) par le Procureur à une « médiation pénale » au tribunal de grande instance de Foix. Le premier rendez-vous est le 1er février à 11h00.
Nous y serons toutes et tous pour annoncer publiquement notre refus de ces médiations pénales et des raisons pour lesquelles nous ne participerons pas à ces raccourcis de justice.
Rappel des faits:
Le mardi 27 septembre des membres du Collectif des Faucheurs Volontaires 09 a rendu impropre à la vente, en les badigeonnant de peinture, des bidons et sachets d’herbicide (environ 300) contenant du glyphosate (comme par exemple le round’up de Monsanto) dans deux jardineries Espace Emeraude Saint Jean du Falga et M. Bricolage Pamiers.
Suite aux plaintes déposées par ces deux magasins, nous avons été entendus dans 6 gendarmeries du département les 4 et 12 janvier.

Les herbicides à base de glyphosate doivent être interdits et retirés de la vente !

Le glyphosate a été́ classé en 2015 comme « cancérogène probable » par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), et de nombreuses études indépendantes abondent dans ce sens.
On sait par ailleurs que le glyphosate, ou son métabolite l’AMPA, se retrouve dans 50 à 70% des cours d’eau avec des dommages considérables sur la vie aquatique et la potabilité́ des ressources en eau.

Il y a peu, la ministre de la santé et d’autres personnalités politiques affichaient leur souhait de ne pas voir ré-autorisé le glyphosate. Nous saluons ce vœu, mais nous demandons qu’il se concrétise par son interdiction totale ! (environ 10 000 tonnes sont utilisées en France chaque année)

Arrêtons l’empoisonnement !!

La santé publique et la préservation de notre environnement doivent primer sur le profit de quelques firmes peu soucieuses du bien public.

C’est face à cette nécessité que les faucheurs volontaires passent à l’action, continuant à dénoncer par ailleurs un modèle agricole intensif et productiviste qui s’appuie largement sur ces béquilles chimiques.

Cette action se situe en continuité de la lutte contre les OGM rendus tolérants aux herbicides par mutagénèse (VRTH) et que nous retrouvons aujourd’hui dans nos champs et nos assiettes (environ 200 000 ha de colza et tournesol en 2016)

Le Collectif des Faucheuses et Faucheurs 09

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.