La manifestation d’extrême droite fait pschitt…. Montpellier est et restera antifa !

Ce samedi 8 octobre se tenait à Montpellier au parc du Peyrou une manifestation de l’extrême droite la plus radicale. Face à eux, une manifestation antifasciste les a empêché de faire ce qu’ils voulaient…

Publié le 12 octobre 2016

Ce samedi 8 octobre se tenait à Montpellier au parc du Peyrou une manifestation de l’extrême droite la plus radicale. Elle faisait suite à plusieurs semaines de mobilisation la plus puante contre le nouveau centre d’accueil des migrants : blocages avec des pneus enflammés, et même un mur construit pendant la nuit devant le centre par les nazillons de Génération Identitaire.

Cette « manifestation nationale » était organisée par les groupuscules fascisants la Ligue du Midi, Riposte Laique et Résistance Républicaine. Il y avait le général parachutiste à la retraite Christian Piquemal (radié des cadres de l’armée), l’écrivain antisémite et islamophobe Renaud Camus, théoricien du « Grand remplacement », et le sulfureux groupe « Les Brigandes » connu pour son ésotérisme complotiste et ses liens sectaires : les stars de ce que la France compte de plus rance étaient au rendez-vous…

Pourtant, cette « grande manifestation nationale » contre le « coup d’état migratoire » est loin d’avoir fait le plein… Moins d’une centaine de manifestants formaient la foule clairsemée de ce rassemblement.

Cet échec cuisant a été renforcé par le fort succès de la contre-manifestation antifasciste organisée par de nombreux collectifs et organisations dont la notre suivant les mots d’ordre « Ne laissons pas la rue à l’extrême droite » et « Bienvenue aux migrants ». Contrairement à celle de l’extrême droite, elle a été une réussite éclatante. A 14h30, plus de 450 personnes avaient répondu à l’appel, montrant le réel succès populaire de la mobilisation antifasciste.

Ensuite les manifestants se sont divisés en deux groupes. Le premier a tenu la place de la préfecture, que la manifestation d’extrême droite voulait atteindre. Le deuxième s’est dirigé en cortège vers l’Arc de Triomphe du Peyrou juste en face de la manifestation des fascistes. Face à ces actions de pression et de blocage, la police nous a bloqué, mais face à la pression des manifestants bien plus nombreux que l’extrême droite, la police les a empêché de sortir du Peyrou.

Grâce à l’action déterminée des manifestants, la « grande manifestation nationale », qui ne réunissait déjà pas grand monde, n’a même pas pu marcher : elle est restée cantonnée derrière les grilles du Peyrou, rajoutant au ridicule de cette manifestation.

Bref, à Montpellier, même dans un contexte ou l’extrême droite a le vent en poupe, la mobilisation a montré qu’il était possible de résister et surtout que Montpellier est une ville populaire, métissée, accueillante et par dessus tout antifa !

Alternative Libertaire Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.