Le vol de terres par Israël: 440% d’augmentation en 2016

8 juillet 2016

29 juin 2016

La politique de confiscation de terres par Israël a notablement augmenté dans Jérusalem et en Cisjordanie occupées, avec une hausse de 439% depuis le début de l’année 2016 par rapport à l’an dernier, selon ce que montre un rapport palestinien publié mardi dernier.

L’Institut de Recherche Appliquée de Jérusalem (ARIJ) a fait savoir que les autorités israéliennes ont confisqué 3 145,6 ha de propriétés palestiniennes depuis le début de cette année, soit une augmentation de 439% par rapport à l’an dernier où 583,5 ha avaient été saisis.

Les autorités d’occupation israéliennes sont récemment montées d’un cran dans la politique de judaïsation de la Cisjordanie occupée, notamment par l’expansion des projets de colonies, selon ce qu’a mis en avant le rapport.

Au cours de la période étudiée, les forces d’occupation israéliennes ont démoli 276 maisons palestiniennes en Cisjordanie, y compris dans Jérusalem Est, alors que 108 maisons avaient été détruites en 2015.

343 équipement agricoles ont aussi été détruits au cours du premier semestre 2016, pour 59 pendant la même période en 2015.

ARIJ a expliqué que les autorités d’occupation ont commencé à construire 139 unités d’habitation en mai dernier, dans la colonie illégale de Shiloh, comme partie d’un projet d’extension de 10 nouvelles colonies.

Bien que les autorités israéliennes ne rendent pas publiques les statistiques du peuplement des colonies, l’Institut de Recherche Appliquée de Jérusalem a compté quelque 766 000 colons israéliens résidant dans des colonies illégales répandues dans toute la Cisjordanie occupée et à Jérusalem. Toutes les colonies israéliennes sur la terre palestinienne sont considérées illégales en droit international.

Traduction : SF pour l’Agence Media Palestine

Source: Centre Palestinien d’Information/PNN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.