2006-2016 : Une nouvelle vague de répression fait au moins huit morts à Oaxaca

Publié le 21 juin 2016

La police de Peña Nieto tire à balle réelle sur les enseignants en grève

Ce dimanche à Oaxaca, la brutalité de la répression policière a fait au moins huit morts dans les rangs du peuple mexicain en lutte. Depuis plusieurs semaines, un large mouvement d’opposition à la nouvelle réforme éducative mobilise les enseignants mais aussi de nombreux citoyens qui soutiennent le mouvement (le 17 une manifestation à Mexico DF avaient réunis plus de 14 000 personnes).
A Oaxaca, dix ans après la révolte de 2006, les enseignants bloquaient depuis plusieurs jours de nombreux accès à la ville. Ce dimanche, la police a décidé de lever les barrages par tous les moyens. C’est sur un barrage routier près de Nochixtlan, au nord-ouest de Oaxaca que les affrontements ont été les plus brutaux. Après plus de quatre heure d’affrontements entre manifestants et force de l’ordre, on dénombre au moins huit morts (des enseignants mais aussi des habitants venus les soutenir) et de nombreux blessés. Les vingt barricades autour de la ville de Oaxaca ont également été attaqué par les flics : gaz lacrymo (notamment envoyé depuis les hélico), tirs à balles réelles, nombreuses interpellations et blessé.e.s. Etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.