Rivesaltes: Factrices, facteurs, un tournant dans la lutte

Mise à jour du 27 mai 19h46 : (…) le conseil de discipline se tiendra le mardi 31 mai à 9h30 au 191 rue d’Athènes. En pleine réunion de négociation, un copain qui était au coté du collègue gréviste de la faim est venu informer les présents de hospitalisation de leur camarade. Les salariés n’ont pu que constater “la surdité et l’autisme” de la direction et son manque d’humanité.

Depuis 4 jours la lutte a pris une tournure nouvelle. Face à une direction qui , après avoir cédé sur la quasi totalité des revendications, reste inflexible sur les sanctions disciplinaires. C’est après avoir fait le constat que la grève n’était plus suffisante, qu’un facteur a décidé de se mettre en grève de la faim pour lever ces sanctions. D’autres,peut-être, pourraient suivre.
Jusqu’à ce jour, aucun responsable des services sociaux et sanitaire de la poste n’a daigné venir s’informer de l’intégrité physique de ce salarié. Bien que cette forme d’action ne fasse pas l’unanimité, tous restent solidaires dans le mouvement.
La situation s’aggrave donc et le besoin de solidarité massive est nécessaire.
Pour le 31 mai à Montpellier, jour du conseil de discipline ou un militant risque 24 mois de suspension de fonction, deux bus sont affrétés à partir de Perpignan.
Le camp des factrices et facteurs debout c’est déplacé sur le parking derrière la poste. Venez leurs rendre visite pour exprimer votre solidarité.
La grève en est à son 178e jours, ce qui en fait le mouvement le plus long depuis la création de la poste.
Ce conflit est maintenant géré directement par la direction nationale.

Solidarité financière:
envoyer un chèque à l’ordre de CGT FAPT 66
ou SUD PTT 66
2 boulevard Poincaré 66100 Perpignan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.