Perpignan : une matinée de blocages tous azimuts

Le 26 mai à 07h11 par Corine Sabouraud/Arnaud Andreu et lindep.fr

5-24.jpg

LiveTweet. Ce jeudi matin, après avoir bloqué les péages autoroutiers nord et sud de Perpignan entre 7 heures et 9 heures, plus de 500 manifestants contre la loi Travail ont investi la gare ferroviaire sur les coups de 11 heures. Ils sont alors descendus sur les rails de la voie E empêchant le départ d’un TGV à destination de Madrid pendant environ une heure. Pour finir, les contestataires se sont postés devant l’entrée de la gare routière, située juste à côté, pour paralyser le trafic des bus. Ils ont levé le camp sur les coups de 13 heures.

1-238.jpg

L’opération a débuté aux environs de 6 heures ce jeudi matin. Venus par la route de Canet qu’ils ont perturbée par une opération escargot, les militants FO se sont ensuite partagés en deux groupes à l’entrée de Perpignan pour rejoindre séparément les péages nord et sud de la ville. Leurs homologues de la CGT, de Solidaires et de la FSU étaient également au rendez-vous. Tout comme les lycéens et les anarchistes. Au final, environ 150 manifestants étaient présents à chaque péage.

Arrivés à destination peu après 7 heures, les opposants à la loi Travail ont érigé des barrages filtrants afin de bloquer complètement les routiers, permettant aux automobilistes de rouler au pas et de s’informer par tract. “On filtre, on renseigne, on discute mais on ne gèle pas le trafic. Le usagers sont compréhensifs, ils nous soutiennent, c’est très encourageant pour nous”, nuance Jérôme Capdevielle, numéro un du syndicat FO dans le département.

Des bouchons se sont malgré tout rapidement formés aux abords des entrées de l’autoroute où la police a organisé des déviations de délestage. Les manifestants ont maintenu le dispositif jusqu’à 9 heures.

Parallèlement, une quarantaine de militants CGT ont bloqué ce jeudi matin vers 6 heures le dépôt des bus de la CTPM à Perpignan Nord, paralysant la circulation des transports en commun pendant plus d’une heure.

Les militants FO participent ce jeudi à un colloque à Canet, en présence de Pascal Pavegeau, secrétaire confédéral FO, en charge du secteur économie. Il est présenté comme le numéro deux du syndicat.

Photo ci-dessous de Enzo Ana Séb Dore en direction du péage nord vers 9 heures.
3-67.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.