Poste de Rivesaltes : la négociation tourne court

1-233.jpg

Le 14 mai à 6h00 par Arnaud Andreu
PHOTO/© D.R

167 jours après le début du mouvement, la grève se poursuit à la poste de Rivesaltes.

La réunion de négociation de vendredi matin a finalement tourné court. “Les conditions requises pour établir un dialogue serein et constructif n’étaient pas réunies”, assure la direction régionale de La Poste. Le respect des règles et des personnes est un préalable à la poursuite des discussions.” Selon les grévistes : “La réunion de ce vendredi matin n’a duré que quelques minutes. Le représentant de la direction a notamment refusé que le syndicaliste visé par une procédure disciplinaire participe à la discussion. Tout le monde s’est alors levé et a quitté la salle.”

Bras de fer marathon

La procédure disciplinaire dont fait l’objet l’un des postiers grévistes est au cœur du désaccord actuel entre les salariés et la direction. “Sur toutes les revendications concernant l’emploi et les conditions de travail, il y a eu des avancées validées par les grévistes, explique le secrétaire départemental adjoint de Sud Poste, Jean-Michel Sol. Mais nous sommes confrontés à une fin de non-recevoir en ce qui concerne le décompte des jours de grève et le volet disciplinaire. Un collègue, à qui l’on reproche d’avoir animé la lutte et participé à des actions collectives, doit passer en conseil de discipline le 31 mai prochain. Il risque une sanction de deux ans d’exclusion de fonction.” La direction régionale de La Poste, qui rappelle qu’aucune sanction n’a encore été prise, propose une nouvelle réunion de négociation en début de semaine prochaine. Quant aux grévistes, ils annoncent une manifestation suivie d’un concert le lundi 23 mai, à partir de 17 h 30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.