LA PAROLE CONTRAIRE

Pour avoir déclaré que le T.A.V. Turin-Lyon est une entreprise « inutile et nuisible », que le sabotage est la seule alternative, puisque toutes les négociations ont échouées, Erri de Luca est poursuivi par la justice italienne pour incitation au sabotage.

Il revient sur ses engagements, depuis la lecture d’ « Hommage à la Catalogne » de Georges Orwell qui éveilla sa conscience politique dans une Italie où les journaux de gauche lançaient une souscription pour fournir des armes à la résistance chilienne après le coup d’État du 11 septembre 1973. Autre époque !
Il revendique la liberté de parole, le droit de mauvais augure, le droit de parole contraire.
La société privée L.T.F.*, bénéfice d’une aide exceptionnelle de l’État italien. Un département judiciaire composé de 4 magistrats a été spécialement créé pour inculper les militants les plus actifs.
Contre ce qu’il considère comme un abus de pouvoir, un acte de censure, Erri de Luca ne décolère pas. Face à une procédure injuste, il rappelle que Rouget de Lisle attend toujours sa convocation pour avoir écrit les paroles de la Marseillaise. Dans une langue remarquable, il affirme sa détermination à rester lui-même, dans ses engagements, prêt à en assumer les conséquences.
Bref, efficace et fort.

* La société L.T.F. est devenue T.E.L.T. en février 2015.

LA PAROLE CONTRAIRE
Erri de Luca.
Éditions Gallimard – Paris – janvier 2015
50 pages – 8 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.