Ce que Samaras n’avait pas osé, Tsipras l’a fait !

Une fois de plus la preuve est faite, la classe politique toute tendance confondue, est bien l’ennemie du peuple!

2-66.jpg

Klassikoperiptosi Kλασσικοπεριπτωση

Traduit par Christine Cooreman كريستين كورمان

1-115.jpg

Le président et le trésorier de POSPERT emmenés au commissariat de police de Kypseli (Athènes)

La cause: la station de radio ERTOpen
http://tlaxcala-int.org/upload/gal_11614.jpg
Il y a une heure, le président de POSPERT (syndicat des travailleurs d’ERT) Panagiotis Kalfagiannis, et le trésorier, Dimitris Kounis, ont été ammenés au commissariat de police de Kypseli.

ERTOpen est une radio qui avait été créée par POSPERT et le personnel licencie d’ERT, peu après l’invasion du bâtiment de l’ancienne Radio-TV publique ERT par les forces de l’ordre, en 2013.

Le Premer ministre actuel avait, lui aussi, parlé sur cette radio. Aujourd’hui, le nouveau gouvernement venait à peine de prêter serment qu’il a osé faire ce que pas même Samaras n’avait osé faire : passer la muselière à une voix qui ne s’était jamais tue et qui a toujours parlé de ce qui, de nos jours, est considéré comme relevant de champs “hors réalisme politique”.

Ainsi, la police s’est rendue au centre d’émission d’ERTOpen à Galatsi, avec l’ordre de fermer l’émetteur “illégal” et d’arrêter les responsables.

Pour que le technicien qui surveillait l’émetteur ne soit pas arrêté, le président et le trésorier de POSPERT se sont immédiatement rendus sur place et ont été, eux, arrêtés.

Merci à Tlaxcala
Source: http://klassikoperiptosi.blogspot.gr/2015/09/ertopen.html
Date de parution de l’article original: 23/09/2015
URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=16009

 See more at: http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=16009#sthash.GyFu4j0h.dpuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.