Le PS sauvera-t-il Lafont et Lepaon ?

6 mai 2015

Les anciens responsables CGT doivent-ils avoir une seconde carrière professionnelle offerte par l’Etat comme ceux de la CFDT ou de l’UNSA ? Poser la question c’est y répondre. Autant une certaine rotation des postes implique d’accompagner un retour à l’emploi, autant ce retour ne peut être une récompense offerte par un gouvernement que l’on aurait sérieusement combattu !

La réponse est encore plus claire quand il s’agit de responsables qui ont failli ! Qu’ils se débrouillent ! Et si c’est grâce au PS qu’ils trouvent une nouvelle carrière de pourris cela ne surprendra personne mais sera pour toute la CGT une leçon de morale.

Ainsi le PS pourrait offrir deux sinécures à Lepaon et Lafont. Mais c’est pas fait parce que ça coince un peu du fait des compétences des intéressés et les infos qui fuitent sont autant de savonnettes sur le podium. Alors savonnons gaiment !

Eric Lafont, ex-administrateur et fusible démissionnaire vise une place de conseiller social dans une ambassade située dans un pays stratégique. Petit travail mais gros salaire…

Thierry Lepaon vise la présidence de l’Agence française de lutte contre l’illetrisme et c’est à ce titre de personnalité qualifiée qu’il espère être nommé au Conseil Economique, Social et Ecologique par François Hollande. Là encore le salaire est très supérieur aux heures de travail…

Reste à comprendre pourquoi la CEC a blanchit Thierry Lepaon. Pour mieux s’en débarrasser et qu’il soit présentable à Hollande ; ou parce qu’il menaçait de faire des révélations embarrassantes comme de nombreux dirigeants l’évoquent dans les couloirs de la confédé ?
Photo : Milo/Photothèque rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.