St Nazaire : agression de la part de dockers contre le rassemblement de Natur’Action

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article145303

Sur le modèle des exactions des syndicalistes de la FNSEA/FDSEA toute la semaine à la ZAD du Testet, la CGT dockers et portuaire de St Nazaire avait émis un appel à la grève sur le port pour mobiliser et aller casser de l’écolos à l’occasion du rassemblement contre le projet de remblaiement de la vasière de Méan.

Encore une fois, sous les yeux des forces de l’ordre qui laissent des syndicalistes réactionnaires se défouler (accompagné d’un élu Front National enthousiaste du sort réservé aux militant-e-s), le gouvernement PS s’accommode très bien de milices (en parti d’extrême droite ?) pour semer la terreur, intimider et casser toute contestation sociale de sa politique. A lire les commentaires édifiants de dockers se disant de gauche mais près à voter front national qui ont participé à cette mascarade : http://www.saintnazaire-infos.fr/va… C’est bien minable comme coup de force, face à quelques personnes qui n’ont aucunement l’intention d’aller à la confrontation.

Un gouvernement soit-disant socialiste qui mène une politique ultra-libérale (n’hésitant pas à utliser le 49-3 pour la loi Macron quand sa majorité risque de ne pas rentrer dans le rang) où il n’y a pas place à la redistribution des richesses, où on flexibilise toujours plus, où l’on mène la chasse aux pauvres, stigmatise les minorités, expulse à tout va les roms, les sans-papiers… ce gouvernement qui a perdu un peu de marge de manoeuvre offensive avec la mort de Rémi Fraisse, trouve là des complices qui lui permettent d’accentuer la pression sur ceux et celles qui osent encore réagir, dénoncer cette politique profondément anti-sociale.

Ci-dessous, un témoignage du blog presquilegazette.net et deux articles de la presse locale.

A lire aussi “Une escalade violente, calculée et dangereuse : HOLLANDE UTILISE LA MÉTHODE SAMARAS SUR LA ZAD DU TESTET” et [“MM. Hollande et Valls ouvrent la voie au fascisme”

 >http://www.reporterre.net/EDITO-MM-Hollande-et-Valls-ouvrent]

1-43.jpg

de grands courageux en train de cramer un tee-shirt Natur’actionLe collectif Nature Action avait organisé un rassemblement contre le projet du port Nantes/Saint-Nazaire qui vise à détruire la dernière vasière de l’estuaire de la Loire. Ce site naturel est protégé jusqu’au niveau européen. La vasière de Méan, ou “Grand Tourteau” est le dernier fragment d’une vasière autrefois très étendue, à haute productivité primaire, bordé de petites surfaces de prés salés et de roselières. Ce site est protégé pour sa faune,sa flore mais aussi pour son rôle de filtre,de puits de carbone et son rôle d’exutoire de la Brière puisqu’il se situe dans l’estuaire du Brivet.. Rien ne justifie donc ce remblaiement qui aurait des conséquences durables et néfastes sur l’estuaire de la Loire et sur la qualité de l’eau bien au-delà de nos côtes. Le rendez-vous avait été donné le Samedi 7 Mars à 15h00 au Port de Méan Saint-Nazaire mais ne s’est pas passé comme prévu…

Rassemblement du 7 mars : intimidation musclée par les dockers

Le rassemblement organisé par Nature Action, le samedi 7 mars à 15 h, a en effet été empêché par la présence de 150 dockers qui ont usé de méthodes fortes d’intimidation : stand de Nature Action renversé, documents déchirés, micro embarqué, personnes bousculées dont des journalistes, tee-shirt brûlé, lancers de pétards… les gens venus pour le rassemblement ont dû reculer, tous choqués.

http://www.presquilegazette.net/pre…


Vasière de Méan : Natur’action n’a pas pesé lourd face aux dockers

Natur’action avait appelé ce samedi à un rassemblement sur le site de la vasière de Méan pour protester contre l’extension du port sur une zone classée Natura 2000. Les dockers dont certains de la CGT qui défendent l’emploi sont venus en nombre (150) pour empêcher ce rassemblement. Les 25 militants de Natur’action n’ayant pas réussi à mobiliser ont dû rebrousser chemin.

Pour Natur’action, on est ici face à une contradiction : « un projet à vocation environnementale (la fabrication des éoliennes) contre une zone humide protégée. » Zack’Moulec explique « c’est une zone de reproduction pour les oiseaux, une frayère pour les jeunes soles et un filtre. Si on peut se baigner à La Baule c’est grâce à la vasière de Méan. » Les militants de Natur’action dénoncent un projet de 71 hectares démesuré et ont un plan B à soumettre.

Ils voulaient aussi sensibiliser les candidats aux élections départementales, peu nombreux sur place. Jean-Claude Blanchard nous dira un laconique « privilégier l’emploi » et Nathalie Bruneau candidate du Front de Gauche dit « vouloir préserver la vasière ».

Les dockers qui avaient prévenu mettre moins de temps à déloger les écolos qu’à Notre Dame Lande ont fait voler en un rien de temps le stand de Natur’action.

Pour la CGT et les dockers il faut coûte que coûte privilégier l’emploi, ils dénoncent un faux débat. « Entre une vasière pourrie et des emplois, il n’y a pas à hésiter ».

Faute de moyens et de militants Natur’action a rebroussé chemin devant les dockers déterminés qui ne laisseront pas à l’avenir l’écologie empêcher les travaux sur la vasière de Méan. Qu’on se le dise.

http://www.saintnazaire-infos.fr/va…


L’article de Ouest-France :

Un rassemblement d’un côté, une contre-manifestation d’un autre. Le début d’après-midi a été mouvementé aux abords de la vasière de Méan, au pied du pont de Saint-Nazaire.

La vasière de Méan, classée Natura 2000 et Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, est concernée par un projet du Grand Port maritime de longue date, qui veut y construire un nouveau quai de déchargement.

A l’approche des élections départementales, l’association locale de défense de l’environnement, Natur’ Action, a souhaité alerté l’opinion publique sur cette problématique. Ces militants redoutent, notamment, la détérioration de la qualité paysagère du site.

Un face-à-face animé

En face de cette cinquantaine de militants, environ 150 dockers du port. Ils répondaient à l’appel de la CGT dockers et portuaire, “pour défendre l’emploi”. Ils estiment en effet que ce projet de nouveau quai sera bénéfique à l’activité portuaire.

Le face à face a été animé, les dockers repoussant progressivement les manifestants de Natur’action de l’autre côté de la route.

Deux des journalistes présents ont aussi été vivement pris à partie par des dockers manifestants.

Il n’a pas eu d’interpellations et les deux cortèges se sont finalement dispersés dans un calme relatif, il y a près d’une heure.

http://www.ouest-france.fr/environn…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.