Manifestation de femmes palestiniennes et israéliennes pour le 8 mars

LA FEMME EST L’AVENIR DE L’HOMME, DISAIT LE POETE

Publié le 08/03/2015 par xxx

Samedi 7 mars, femmes israéliennes et palestiniennes ont manifesté ensemble des deux côtés du check-point Qalandia, qui sépare Ramallah et Jérusalem, à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes.
1-42.jpg
Côté palestinien, un millier de femmes ont marché depuis le camp de réfugiés de Qalandia en direction du check-point et tenté de pénétrer du côté israélien. Coté israélien, 500 femmes, juives et arabes, ont également manifesté avec des slogans comme « oui à l’égalité, non au racisme » ou « l’occupation a déjà fait assez de morts ».

A coups de gaz lacrymogènes et de bombes assourdissantes, l’armée a repoussé la manifestation des femmes palestiniennes lorsqu’elles ont tenté de traverser le check-point. Plusieurs dizaines de femmes ont été blessées. Côté israélien aussi, les forces de police ont empêché les manifestantes de traverser le check-point pour une manifestation commune des femmes d’Israël et de Palestine.
2-23.jpg
Aida Touma-Suliman, qui a manifesté côté israélien, a déclaré que la manifestation commune des femmes juives et arabes, israéliennes et palestiniennes, contre la « barrière de sécurité » est un point fondamental dans la lutte à la fois pour le droit des femmes et contre l’occupation. « Plutôt que de gaspiller de l’argent pour les colonies et l’occupation, les femmes citoyennes de cet Etat auraient besoin de cet argent pour améliorer leurs conditions de vie. Et les femmes de l’autre côté du mur ont le droit de vivre libres de l’occupation et des check-points. »

Au nom du Parti Communiste d’Israël, Dov Khenin a dénoncé la répression des femmes palestiniennes et déclaré « on a répondu à coups de gaz lacrymogènes au message de paix et d’espoir », ajoutant que ce qui fait peur aux forces nationalistes et militaristes c’est que « nous représentons l’espoir. Aujourd’hui les femmes ont lancé ce message avec une telle force qu’il finira par réussir ».

Manifestation de femmes pour la paix à Jérusalem

Quelques jours avant déjà, le 4 mars, plusieurs milliers de femmes avaient manifesté à Jérusalem devant le parlement israélien contre la guerre et la militarisation de la société à l’appel de l’organisation Women Wage Peace (Les femmes font la paix, qui compte 7.000 adhérentes). Lili Weisberger, une militante de cette organisation dont le fils est revenu avec un bras en moins lors de la dernière guerre, a déclaré avoir décidé « d’agir pour que ce cauchemar ne se reproduise plus jamais ». Amal Rihan, résidente des environs de Tel Aviv, a elle déclaré : « Je ne veux plus de cette guerre contre la jeunesse, avec d’un côté ces soldats de 18 ou 20 ans et de l’autre des enfants palestiniens ».
3-13.jpg
4-8.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.