Trois jeunes risquent sept ans de prison pour avoir fait les poubelles d’un supermarché

A Montpellier trois jeunes sont jugés aujourd’hui pour avoir pris de la nourriture dans les poubelles du supermarché de Frontignan.

Trois jeunes comparaissent à partir du 3 février pour avoir pris de la nourriture dans les poubelles d’un supermarché.
Léa, Adrien et Mike, trois jeunes squatters âgés de 24 à 32 ans, sont jugés pour “soustraction de denrées périssables à date de péremption dépassée”, un délit considéré pénalement comme un vol. Ils risquent jusqu’à sept ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende. Le gérant de l’hypermarché a porté plainte pour se protéger en cas d’intoxication alimentaire mais il ne réclame pas de dommages et intérêts.
1959610-focus-wide.jpg
Au mois de mai 2014, les trois jeunes ont escaladé les barrières du supermarché de Frontignan, dans la banlieue de Montpellier afin de pénétrer dans la cour où se trouvent les poubelles. Puis, ils ont commencé à remplir des sacs poubelles de denrées alimentaires, notamment du saumon et du foie gras. En tout, ils sont parvenus à remplir sept sacs de 100 litres. Au moment de repartir à bord de leur camionnette, ils ont été interpellés par une patrouille de police qui avait identifié leur véhicule comme étant volé. Les trois jeunes ont passé 12 heures en garde à vue, un seul est poursuivi pour le vol du véhicule.

Lire aussi : [Gaspillage alimentaire : et si on obligeait les grandes surfaces à donner leurs invendus

 >http://www.planet.fr/actualites-gaspillage-alimentaire-et-si-on-obligeait-les-grandes-surfaces-a-donner-leurs-invendus.673742.1557.html]
De nombreux collectifs ont exprimé leur indignation. Selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) un tiers de la production mondiale de nourriture serait gâchée chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.