Maurice Rajsfus : Souscription pour l’édification d’un monument au Policier inconnu (nouvelle édition)

31 décembre 2014 Laisser un commentaire Par Durga

couverture_-_copie.jpg« Le monument au Policier inconnu, rapidement désigné comme le Mur, serait agrémenté d’une véranda pour les jours de pluie, permettant d’entendre le bruit caractéris¬tique des gouttes d’eau heurtant le sol pavé : flic flac, flic flac, flic flac… Si l’on peut éviter les flaques, il est parfois difficile d’échapper aux flics (…). Quitte à énerver les meilleurs soutiens de l’ordre public, j’ai le droit – et le devoir – de tenir un tel langage. Au nom de mes parents assassinés à Auschwitz, en juillet 1942, grâce aux bons soins de la police française ; au nom de mes amis algériens matraqués et jetés à la Seine en octobre 1961 ; au nom des étudiants malmenés et gazés en mai et juin 1968 ; au nom, enfin, de ces « clandestins » expulsés brutalement chaque jour – sous la gauche comme sous la droite. Non, la police n’a pas changé, même si les bravaches de juillet 1942 sont dignes depuis longtemps de figurer parmi les Inconnus possibles du monument. Selon les périodes, les policiers n’aiment pas les Juifs ou les Arabes. Alors qu’on me permette de ne pas aimer la police ! »

Des yeux posés sur un ordre de plus en plus policé et répressif. Un ordre si ancien que l’on a du mal à croire qu’il puisse être électoralement nouveau. Le citoyen Maurice Rajsfus n’en finit plus de coucher sa plume sur l’ordinaire vindicte de cette barbare intelligence qui ne s’habille pas en Prada. Et, depuis les années 1980, ses bouquins tombent comme à Gravelotte … ou plutôt comme coup de bottin dans un commissariat. Efficaces, nécessaires, salvateurs.
La Souscription pour l’édification d’un monument au Policier inconnu est un pamphlet corrosif sorti une première fois en 1999 chez L’Eprit Frappeur. La Pigne est heureuse de rééditer ce monument de cynisme et de drôlerie, augmenté et enrichi. Parce que l’on peut être caustique et grave à la fois, parce que le droit de dire une évidente réalité, celle des brutalités policières, celle des abus quotidiens commis au nom de l’ordre public, ne se mendie pas, il se prend. Et la plume de Maurice Rajsfus est particulièrement acérée ; c’est alors à un matraquage salutaire en règle des pratiques policières que se livre l’historien, le militant, l’écrivain Maurice Rajsfus, le citoyen Maurice Rajsfus.

L’ouvrage de 80 pages, au format 12cm sur 20cm, sera vendu 8€00 (plus 2€00 de frais de port) à sa sortie, en juin 2015. La Pigne vous propose de l’acquérir pour la somme de 7€00, ou bien 20€00 pour trois ouvrages commandés, ou encore pour 30€00 pour cinq ouvrages commandés. Le tout sans frais de port bien évidemment ! Valable jusqu’au 31 mai 2015.

Votre chèque à l’ordre de LA PIGNE ne sera encaissé qu’avec l’envoi de l’ouvrage de Maurice Rajsfus. Merci d’avance de votre intérêt et de votre soutien.

LES EDITIONS DE LA PIGNE
21 RUE YVAN GOLL
88100 SAINT DIE

http://www.lapigne.org

Bon de souscription
souscription_rajsfus_sempi.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.