L’armée tue : un avion militaire s’écrase à Vouvray

Publié le 12 décembre 2014
Vouvray
arton730-e0be3-7bff6-2.jpg
Lettre de l’ex-présidente du Mouvement de Lutte contre les Nuisances Aériennes de Tours (MLNAT) à propos de l’avion militaire qui s’est écrasé sur un centre d’accueil pour personnes handicapées à Vouvray.

Ce que nous redoutions de plus est arrivé ce mercredi 9 décembre 2014.

Nous avons appris en soirée par un journaliste en quête d’informations, l’accident terrible qui venait de se produire à La Bellangerie dans un centre de l’ADAPEI [1]. Un Alphajet de l’école de chasse de la base aérienne 705 s’est écrasé et un résident est mort, d’autres ont été blessés dont certains grièvement.

Ce soir, nous nous associons à la peine des résidents, de leur famille mais aussi des salariés de l’ADAPEI. Nous nous associons car nous nous sentons très proches d’eux.

Ce soir, c’est pour nous, l’échec de notre mouvement qui n’a pu empêcher la folie des hommes, des autorités, des élus qui avaient le pouvoir de changer la donne et ont toujours refusé d’appliquer le principe de précaution pour ces entrainements devenus dangereux car au-dessus des habitations.

Nous sommes atterrés et déplorons plus que jamais de ne pas avoir été entendus ! Cet accident était redouté par nos adhérents et notre bureau et bon nombre d’habitants de l’agglomération.

Nous sommes atterrés mais aussi en colère après tous ceux et toutes celles qui nous ont souvent méprisés lorsque nous disions que les risques d’accidents étaient statistiquement obligatoires. Oui, cette école de chasse n’avait plus sa place en pleine agglomération. Ce soir, je les considère en responsabilité totale. Les mêmes communiqués, chaque fois… « L’Alphajet est un avion bimoteur très fiable, très sûr… » Visites sur site à l’appui…

OUI MAIS !… les accidents sont statistiquement obligatoires et lorsque l’on sait que 80 % des accidents surviennent dans un périmètre très proche des pistes lors des procédures de décollage et d’atterrissage, nous savons quels risques nous faisons prendre à la population.

Ce mercredi après-midi, l’Alphajet a fait demi-tour après semble-t-il explosion et feu, peu de temps après le décollage… Pas très loin de Saint-Pierre-des-Corps et ses fameux sites classés SEVESO (Primagaz, site de réserve du Fuel, etc.) pour aller s’écraser un peu plus loin dans une zone choisie comme étant peu habitée. Cela aurait pu être chez chacun de nos voisins.

Le pire a peut-être été évité. Mais que veut dire le pire dans cette situation ? Que veut dire le pire lorsque l’on est concerné directement par cet accident et le traumatisme qui en restera ?

Le projet n’est-il pas de remplacer les Alphajets par des Mirages et Rafales ?
Dormons tranquilles disaient-ils… Ils apportent des emplois et de l’argent !

Madame BLET
“Ex ” Présidente du Mouvement de Lutte contre les Nuisances Aériennes de Tours (MLNAT)

Notes

[1] Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales d’indre et loire : http://adapei37.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.