Inquiétude à propos de la santé d’une Pussy Riot emprisonnée

mercredi 9 octobre 2013 – 10h24

3486013_6_da4f_nadejda-tolokonnikova-a-annonce-lundi-entamer_d1c15c986b1eca78a0fbdacd776446f6.jpg

Les proches de Nadejda Tolokonnikova, la Pussy Riot emprisonnée, s’inquiètent. Sans nouvelle de la jeune femme de 23 ans, hospitalisée après neuf jours de grève de la faim, ils ont demandé des informations sur son état de santé.

“Cela fait onze jours que les autorités pénitentiaires nous interdisent de rendre visite à Tolokonnikova, officiellement à cause de son état de santé insatisfaisant”, a indiqué Dmitri Dinze, l’un des avocats de la jeune femme.

“Nous avons réclamé un document sur son état de santé, mais nous avons essuyé un nouveau refus”, a précisé par téléphone son avocat, qui se trouvait lundi 7 octobre en Mordovie, à 500 kilomètres à l’est de Moscou, où la jeune femme purge sa peine.

“Nous ne savons pas dans quel état elle est, quel est le diagnostic de son état et quels soins elle reçoit”, a indiqué Pavel Tchikov, chef de l’ONG russe Agora qui apporte une assistance juridique aux Pussy Riot. L’époux de Nadejda Tolokonnikova, Piotr Verzilov, a également affirmé qu’il était interdit de visite.

POSSIBLE VENGEANCE DES AUTORITÉS PÉNITENTIAIRES

Pour certains de ses proches, il s’agirait d’une vengeance des autorités pénitentiaires, après que la jeune femme a dénoncé dans une lettre ouverte des conditions de détention très sombres.

Nadejda Tolokonnikova avait interrompu le 1er octobre sa grève de la faim après avoir été hospitalisée. Selon un membre d’une commission de surveillance qui lui a rendu visite le lendemain, Tolokonnikova, qui a été mise sous perfusion, avait beaucoup maigri, “était sous contrôle médical et son état était stable”.

Cette information a été confirmée par le député Ilia Ponomarev et le délégué du Kremlin aux droits de l’homme, Vladimir Loukine, qui ont été en contact avec la jeune femme. Nadejda Tolokonnikova purge avec une autre jeune femme une peine de deux ans pour avoir chanté début 2012 une “prière punk” contre le président russe Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

[http://www.lemonde.fr/europe/articl…]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.