Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

13 septembre 2013 par CNT Solidarité Ouvrière Nettoyage arton6-63080.jpg

Les salariés, équipiers, femmes de chambre, gouvernantes de la société de nettoyage Française de services ainsi que des salariés de l’hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris, ont engagé le 12 septembre 2013, une grève surprise d’avertissement, tant contre l’hôtel lui-même que contre son prestataire de services.

Les salariés dénoncent les graves manquements des ces patrons qui ne paient pas toutes les heures complémentaires (pour les temps partiels) ou supplémentaires (pour les temps pleins), ne respectent pas l’accord signé par le Syndicat du Nettoyage instaurant un 13e mois, versent des salaires au rabais dans cet hôtel de prestige.

Les salariés revendiquent :

 la mise en place d’un 13e mois pour tous,

 le paiement de toutes les heures travaillées et le respect de la durée maximale du travail,

 de meilleures conditions de travail,

 la fin de la sous-traitance, source de division.
Soutenue par le syndicat CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage , le Syndicat CGT des HPE et l’US Commerce et Services CGT, cette première journée de grève annonce des mobilisations encore plus importantes dans les jours qui viennent, en fonction des négociations qui doivent s’engager et de la situation commerciale de l’hôtel.

Le Syndicat du Nettoyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.