Valduc – une installation nucléaire secrète

Note d’info du CEDRA – VALDUC : drôle de cuisine à l’INBS (Installation Nucléaire de Base Secrète)

Nouvelle fuite à l’INBS (1) de Valduc (Bourgogne/Champagne). Un ingénieur vient de glisser au CEDRA que le CEA (Commissariat à l’énergie atomique) se lançait dans une curieuse cuisine. Le site, qui tripote les ogives atomiques du pays, serait à la recherche de plusieurs milliers de cocottes-minutes ! Amis des brocantes et autres vide-greniers, en chasse.

Curieuse information. Bien que toqués eux aussi (2), les ingénieux du CEA délaisseraient-ils leur cuisine atomique pour se lancer dans les concours culinaires à la mode ? On sait juste que ces arpettes cuistots lancent appel pour des autocuiseurs, en acier inoxydable, en grande quantité (4000 !), d’une contenance de 17 litres chacun, et que le tout a pour but de transférer des « matériaux sensibles ». On n’ose imaginer la tête des préposés de la douane volante lors d’un prochain contrôle inopiné.

Curieux. D’autant plus curieux qu’à Pontfaverger-Moronvilliers, autre site tout aussi secret du CEA, ce sont des congélateurs (neufs) qui entrent par dizaines. Quel rapport avec les cocottes-minutes de Valduc ? Et bien, après des décennies d’invraisemblables et fort discrètes expériences atomiques (3), à deux pas des vignobles de champagne (si !), le CEA déménage. Il déménage à… oui, à Valduc/Salives. Et il emporte avec lui (cherchez le coût !) les AIRIX, les EPURE. Valduc s’étoffe, Valduc prend de l’ampleur, Valduc accueille même à présent des Britanniques pour des jeux communs. Dégât collatéral : Valduc est autorisé à rejeter 3 fois de plus de tritium qu’auparavant, ce gaz radioactif utilisé pour « accroître le rendement des armes thermonucléaires ou à fusion »

Les braves gens alentours apprécieront. Les producteurs et les consommateurs du fameux AOP « fromage de Langres » (4) apprécieront. Les défenseurs et les futurs jouisseurs du 11ème parc naturel national « entre Champagne et Bourgogne », actuellement en gestation, apprécieront cette présence ô combien incongrue et ses rayonnants effluves, ce mariage de la carpe et du lapin.

Mais il est vrai que, là comme ailleurs, les « responsables » sont subjugués et ne voient que l’appât : emplois et retombées financières. Les alouettes n’ont décidément guère évolué depuis l’invention du miroir et de la glue.

Subir ou AGIR, on a le choix !

1- http://fr.wikipedia.org/wiki/Installation_nucl%C3%A9aire_de_base_secr%C3%A8te

2- http://www.biomidi.fr/650-toque-chef-cuisine-beret

3- le CEDRA salue ici la ténacité de l’association ADEPR et de son président, et incite chaque citoyen-ne à découvrir l’ampleur du cas Moronvilliers-Pontfaverger
http://pontfaverger-environnement.jimdo.com/centre-d-expérimentation-atomique/

4-http://www.fromagedelangres.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.