Italie – COBAS CUB USB : APPEL A LA GREVE GENERALE LE 18.10.2013

de : ITALIA
mercredi 31 juillet 2013 – 18h22

Appel à la grève générale du 18 octobre 2013 par les syndicats de base

L’automne s’approche, l’automne sera chaud. Contre les politiques d’austérité, pour le renouvellement des conventions collectives, l’augmentation des salaires et des retraites, les syndicats conflictuels (Usb, Cobas, Cub) appellent à la grève générale le 18 octobre.

L’expansion de la flexibilité, annoncée par le gouvernement avec l’alibi de l’Expo 2015, en conjonction avec la reprogrammation des fonds européens ont pour objectif d’augmenter la possibilité de chantage sur les travailleurs et la liberté d’agir des entreprises. La pression fiscale, surtout faite par les autorités locales, est arrivée au-delà de toutes les limites et a placé l’Italie à la première place de l’Europe pour les niveaux d’imposition directe et indirecte.

Le gouvernement soutenu par le président Napolitano confirme l’achat de F35, de très couteux avions de guerre chasseurs-bombardiers, tandis qu’il soustrait des rivières d’argent à l’école, à la recherche, à la santé publique, à la sécurité sociale.

Le niveau du chômage ne va pas descendre, ni celui des jeunes ni celui de l’ensemble et vont croitre l’indignation et le désir de révolte.

Contre ces politiques, la Confédération USB, la Confédération Cobas et la CUB proclament une grève générale de toutes les catégories du public et du privé pour l’ensemble de la journée du 18 octobre 2013. La grève générale est appelée : pour le renouvellement des conventions collectives, l’augmentation des salaires et des retraites et la réduction du temps de travail ; contre les politiques d’austérité en Italie et en Europe et contre le gouvernement italien de large coalition qui conduit ces politiques ; pour l’école et l’éducation publique, pour la santé et les biens communs publics, pour la construction d’un modèle social et environnemental différent, ; pour la nationalisation des entreprises en difficulté ou d’intérêt stratégique pour le pays ; pour le droit à une véritable démocratie fondée sur la participation, qui refuse les pouvoirs autoritaires dans les lieux de travail et pour une législation démocratique sur les droits des travailleurs et la représentation syndicale.

USB – Cobas – CUB, le 15 juillet 2013

(Traduction OC Libertaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.