Perquisition d’un local syndical Solidaires à Bordeaux !

Communiqué de lâ€â„¢union syndicale Solidaires

Jeudi 18 juillet au matin, la Police a perquisitionné et mis en garde à vue 4 militants de Droit Au Logement à Bordeaux. Dans le même temps, d’autres forces de Police forçaient les portes du local de l’Union syndicale Solidaires 33 et le perquisitionnait aussi ; ce n’est qu’une fois les opérations policières terminées, et la serrure changée, que des responsables de notre organisation syndicale ont été prévenus. A Bordeaux, nous hébergeons le DAL mais aussi par exemple la Confédération paysanne, dans nos locaux Solidaires. Le prétexte à cette répression est l’occupation récente d’un appartement, vide, par le DAL.

C’est un exemple supplémentaire de la criminalisation du mouvement social, une atteinte à la liberté syndicale.

Alors que les militants de DAL sont, depuis des semaines, la cible d’insultes et de menaces orchestrées par l’extrême-droite, « la république » s’attaque à celles et ceux qui défendent le droit au logement pour tous et toutes !

Le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, et la Ministre du Logement, Cécile Duflot, doivent expliquer les (mauvaises) raisons de cette opération policière.

L’Union syndicale Solidaires exige l’arrêt immédiat des poursuites et dénonce cette politique répressive à l’encontre des militant-es et des organisations qui luttent pour l’égalité des droits.

21 juillet 2013

Pour télécharger ce Communiqué, cliquez dans “Documents joints”
2013_-_7_-_21_-_solidaires_dal_33.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.