Il y a 77ans…le 19 juillet 1936

Le 18 juillet 1936, le général Franco se soulève contre la république espagnole. En réponse, le 19 juillet 36, le peuple catalan se lance dans les rues et cherche des armes!

Commence alors ce que l’on a appelé la \”guerre d’Espagne\”. Mais dans cette civile, il y eut aussi une révolution sociale, qui à ce jour de part le monde, excepté au Chiapas, n’a jamais été égalée dans ses réalisations. L’histoire que l’on nous enseigne est toujours celle des gagnants. Il faut avoir un vif intérêt pour connaître l’envers de la médaille.

Découvrir par exemple, qu’un peuple à 80% analphabète, dans une société principalement agricole sous le joug de l’église, puisse briser ses chaines. Devant la mobilisation extraordinaire et déterminée de ce peuple de va nu pied, la bourgeoisie prend peur et soutient Franco. Le patronat industriel abandonne les usines. Elles sont sont reprises en mains par les travailleurs qui les remettent en marche de façon auto-gérée. Dans les campagnes, les ouvriers agricoles se réunissent et regroupent les terres. On créé des économas municipaux où l’on recense les besoins de la population et l’on distribue les denrées en fonction.

Bien sur, cela n’a pas pu se faire sans un travail d’éducation populaire distillé par des syndicats, notamment, de la CNT fer de lance des principes autogestionnaires. Pendant un temps l’UGT sâ€â„¢associera à cette belle aventure.

Mais cette révolution sociale allait trop loin aux yeux de la sociale-démocratie (pacte de non intervention). Moscou voyait aussi d’un mauvais oeil ce mouvement qu’il ne contrôlait pas et qui n’ avait pas les mêmes finalités. Les dissensions deviennent physiques. A Barcelone , attaque de la \”telefonica\” par les militants du PSCU, en Aragon, démantèlement des collectivités agraires par la division Lister. Ajourter à cela l’Allemagne nazi et le fascisme italienen renfort de Franco eurent raison de ces combatants de l’utopie, qu’ils osèrent mettre en pratique.

La révolution social espagnole fut vaincu militairement mais pas socialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.