Ani, honni…

Ce matin, sur France inter, Noël Mamère déclarait à propos de l’ani voté la nuit dernière au parlement: ” c’est très difficile de voter contre -lui c’est abstenu- lorsque l’on a 2 ministres au gouvernement”.

Bel aveu de soumission!

Par ailleurs, ce n’est pas le député le plus détestable, mais le constat est édifiant. Comment dès lors accorder du crédit à ces “représentants du peuple”?

Aujourd’hui, le capitalisme financier a pris le pas sur l’industriel et a asservi les gouvernements – de droite comme de gauche- en particulier et la quasi totalité de la classe politique en général.

Dans ce contexte le FN prospère, avec un discourt qui se veut social et un peu altermondialiste. I “délègue” les actions les plus radicales aux groupes fascistes du bloc identitaire et ses dérivés.

Pour autant, il ne faut pas se tromper d’ennemis!

Ce ne sont pas les travailleurs immigrés -avec ou sans papiers- qui sont nos prédateurs, mais le capitalisme financier mondialisé qui a déclaré une guerre sociale intense à tous les peuples de la planète.
Et si le besoin est, il est prêt à faciliter l’arrivée au pouvoir du FN, pour se maintenir et perdurer. Car ce parti est bien un fils naturel de l’ordre capitaliste.

Il est donc nécessaire et vital de se mobiliser contre toutes les attaques du patronat et de ses vassaux -syndicats collaborationnistes, gouvernement de “gôche”aux ordres du MEDEF et politiciens de tous poils, qui prétendent nous représenter.

C’est pourquoi, demain, à l\appel des syndicats non signataires, de certains partis politiques et associations, une manifestation est convoquée à Perpignan à 10h30 place de Catalogne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.