Cahuzac avoue sâ€â„¢être dopé. Mais les directeurs de course nient toujours…

Les scandales financiers sont à la Cinquième République ce que le dopage est au Tour de France. Au début, câ€â„¢est le grand silence, lâ€â„¢Omerta, puis , quand la vérité devient impossible à cacher, on tombe à bras raccourcis sur le « malheureux » qui a triché \” à l’insu de son plein gré\”. Le journal Le Monde titre aujourdâ€â„¢hui avec emphase: « Cahuzac : la presse fustige lâ€â„¢ignominie et la trahison ». Un champion cycliste italien coupable de dopage avait répondu simplement à la presse « Pourquoi je l’ai fait ? C’est une bonne question. Quand vous faites partie d’un système, vous finissez par faire des erreurs. J’ai tout dit aux magistrats, et quelque part ça m’a libéré ».

Et oui, monsieur Cahuzac faisait lui aussi partie d’un système, du système dominant, celui de lâ€â„¢argent roi que le gouvernement protège. Cahuzac, après avoir nié, avoue. Mais à la différence du cycliste dopé, il refuse de reconnaitre, avant comme après ses aveux, la réalité du système de lâ€â„¢argent roi qui règne à l’Élysée et au gouvernement. Ce système est celui de la lutte des classes à laquelle monsieur Cahuzac « ne croit pas », comme il se plaisait à dire il y a peu sur les plateaux télé …

Pourquoi sâ€â„¢indigner plus contre ce Cahuzac que contre le système lui même? La mondialisation capitaliste est-elle autre chose quâ€â„¢une escroquerie mondialisée? Spéculations boursières, fermetures dâ€â„¢entreprises, centaines de milliards de dollars disparaissant en fumée et entrainant le chômage et la misère des peuples.

Mais le gouvernement et les médias préfèrent sâ€â„¢indigner sur le mensonge de Cahuzac. Montebourg quant à lui, peut continuer de faire des courbettes aux millionnaires : « je veux être le ministre de lâ€â„¢hospitalité industrielle… ». Mais pour prouver son hospitalité aux capitalistes, le gouvernement devra taper encore plus fort sur les travailleurs. Il faudra bloquer les salaires, faire appliquer les accords de flexibilité, poursuivre les attaques contre les retraites, la sécurité sociale et les services publics ! Cette politique sâ€â„¢inscrit dans la logique du pacte d’austérité budgétaire européen qui veut transformer les pays d’Europe en gigantesques pots de confiture pour les riches. Car selon Montebourg , il sâ€â„¢agit dâ€â„¢être « hospitaliers ». Le pot de confiture contient des promesses de profits alléchants. Il faut bien attirer comme les mouches les multinationales de la finance et lâ€â„¢industrie. Bien sûr, pas question dâ€â„¢entendre les travailleurs qui réclament la nationalisation de leur entreprise à Arcelor ou sa remise en marche en autogestion à Fralib !

Le tort de Cahuzac, câ€â„¢est dâ€â„¢avoir mis la main dans le pot de confiture du système comme tant dâ€â„¢autre avant, et surtout de sâ€â„¢être fait prendre. Mais le scandale, câ€â„¢est le bien le gouvernement et le capitalisme.

Face aux indignations hypocrites des politiciens inquiets pour leur système, il est grand temps de faire converger nos luttes vers un grand mouvement dâ€â„¢indignation générale, tous ensemble, dans les rues et les entreprises, comme en en Grèce, en Espagne et au Portugal.

http://agir-rassembler-travailleursart.blogspot.fr/2013/04/cahuzac-avoue-setre-dope-mais-les.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.