Salariés délinquants?…

Les hautes sphères commencent à intégrer dans leur gestion du système capitaliste le risque “d’explosion sociale”

En effet, le ministre de l’intérieur, excellent défenseur et servile protecteur des intérêts du CAC40, vient d’ordonner à la SDIG (ex-RG) de surveiller les entreprises en difficultés en prévention de la “radicalisation” de mouvements sociaux.

Preuve est faite, si besoin était, que le pouvoir, de droite comme de gauche, connait les conséquences de leurs politiques d’austérités qui fracassent la vie de millions de gens.

Mais ça ils s’en foutent!!!

Les plus naïfs d’entre-nous doivent se rendre compte et admettre, que nous sommes bien entrés dans une période de guerre économique et sociale de forte intensité.

Il nous faut donc, nous organiser pour résister et vaincre ce système cynique, pervers et pour tout dire inhumain.

Ce sera eux ou nous!!!

Si nous perdons, c’est le retour au 19° siècle.

La route sera longue et, sans doute, difficile mais si nous ne luttons pas, alors nous perdrons tout.
Nos acquis sociaux (ceux qui restent) gagnés de haute lutte par nos anciens, nos libertés, car la société sera encore plus policée.

C’est pourquoi nous devons créer de nouvelles solidarités, soutenir les luttes en cours et à venir, tout faire pour les coordonner, malgré la réticences de certaines bureaucratie politiques et syndicales.

Position d’un sociologue du travail, directeur de recherche émérite au CNRS.
Article paru dans l’indépendant d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.